L'éthique c'est quoi ?

l’éthique et la morale


L’éthique et la morale ont une place importante dans les actions humaines, qui influence notre quotidien. L’éthique et la morale nous aident à répondre à des questions comme : "Que dois-je faire pour bien agir ?"

Ces termes sont souvent utilisés pour nous convaincre car il a une conotation positive et chacun pourra y associer le concept de son choix.


Mais que signifient les mots éthique et Morale ? Sont-ils synonymes ? A-t-on tous la même notion de ce qui est éthique ou Morale ?


  • La Morale se réfère à un ensemble de valeurs venant de notre éducation, de notre expérience et surtout de nos envies. La Morale nous permet de définir ce qui est bien ou mal, juste ou injuste, acceptable ou inacceptable... Elle est donc relative à chaque individu, chaque groupe, chaque culture.


  • L'éthique quant à elle, n'est pas un ensemble de valeurs ou de principes en particulier. Il s'agit d'une réflexion argumentée en vue du bien-agir. L’éthique est donc un processus décisionnel. L’idée étant de hiérarchiser les valeurs les plus importantes afin de faire le choix le plus acceptable moralement. A défaut d’avoir une solution satisfaisante, on choisira la solution la plus supportable moralement. Autrement dit, le fait de dire que quelque chose est "éthique" ne veut pas dire grand chose. Au mieux ça veut dire qu'il y a eu un choix raisonné, cependant sans informations supplémentaires nous ne savons pas ce qui a été privilégié et ce qui a été sacrifié. Un comportement éthique pour l'un peut être complètement aberrant pour l'autre.


Il y a plusieurs approches possibles dans la réflexion éthique :


•L'éthique de la vertu. Inspirée d'Aristote, qui incite les personnes à mener leur vie en cultivant leurs qualités morales. La moralité d'une action étant liée à la valeur soutenue par notre choix (justice, sincérité, honnêteté, sagesse...).

Autrement dit, c’est l’intention qui compte et il doit être conforme à nos valeurs. Peu importe les règles ou les conséquences.


•La déontologie, qui évalue une action en fonction de sa conformité, selon le respect de normes prédéfinies. Généralement appliquée au monde du travail car encadré par des lois et des règles.

Autrement dit, se sont les règles et les démarches prédéfinies qui comptent. Peu importe les conséquences ou la morale.


•Le conséquentialisme, qui donne la priorité au résultat final et aux conséquences. Une action est considérée comme juste si elle augmente le bien-être général.

Autrement dit, c’est le résultat final qui compte. Peu importe les règles ou la morale. En fonction de nos valeurs, le conséquentialisme s’orientera vers :

  • l'Utilitarisme (le plus grand nombre)

  • l’Altruiste (les autres)

  • l’Egoïsme (soi-même)


En résumé :


Education + Expériences + Centres d’intérêt = Valeurs

Valeur + Règle = Principe

Principe + (Croyance + Objectif) = Morale*


*Morale = Repère pour définir le bon/le mauvais, le juste/l’injuste...

Ethique = Réflexion dans le but de hiérarchiser et résoudre un dilemme.