2-L'atelier Graff-Craie

Animé par Jacky LAFORTUNE -dit Jacky- de 1989 à 2011

à l'université Paris VIII






Octobre 1989 à janvier 1993 ( atelier graff )

L'ethno-sociologue Georges Lapassade (1924-2008) ouvre un espace Hip-hop au département des Sciences de l’Education à l’Université Paris VIII-Vincennes-Saint Denis.

Georges Lapassade se charge du Rap, et l'atelier Graff, auquel participent des tagueurs-graffeurs, est confié à Jacky Lafortune. Des espaces muraux sont mis à disposition, avec l'accord de la Présidente de l’Université,ff Francine Demichel.

Avril 1990 :

L’Atelier Graff est transféré au département des Arts Plastiques, malgré l’opposition d’un grand nombre de ses enseignants qui considéraient que le Graf et le Rap n’avaient rien à voir avec le monde de l’Art et de la Culture.

Au contraire de ses collègues, Jean-Claude MOINEAU, maître de conférences en Arts Plastiques, était favorable à l’entrée du Tag et du Graff dans cet espace pédagogique. Il défendra fermement son point de vue.

Xavier Luccioni, directeur du département, étant également favorable à l’accueil du Hip-hop, le transfert est finalement effectué.

1991-1992

Parallèlement à son enseignement régulier à Paris VIII, et influencé par la mouvance Hip-Hop,Jacky poursuit un travail personnel de collage sur des surfaces murales.

1991-collage-pastel sur papier-bords de Seine-297pix

1992-collage-quartier du marais-297pix

Finalement il s'inspire de ses collages muraux et de ses pastels sur support papier pour réaliser des Tableaux : support en contreplaqué enduit de résine murale (plastène).

Trois sources lui ont inspiré cette utilisation de la résine murale comme support :(1):la fresque romane,(2):la démarche de l'artiste suedoise Siri Derket,(3):les graffeurs du Hip-Hop.

(ref: livre: "les crayeurs de rue et l'espace graphique" édition l'harmattan)

1992-collage murale 30x19cm-519x800pix
1992-Transposé du collage murale précédent sur tableau-70x62cm-300x263pix

1993 :

élargissement de l'enseignement au dessin académique : pratique du modèle vivant.

L’Atelier ne disposant pas de crédit pour assurer financièrement le modèle, l'enseignant assure personnellement les poses.

1994-1998 :

Organisation d'ateliers Craies enfants sur différents sites :/-Garges-lès-Gonesse:groupe scolaire Victor-Hugo,/-Paris XVIe:école La Fontaine,/Bondy:centre d’animation Jacques Prévert,/-Paris XIXe:espace Pajol,/-Paris VIe:rue du Dragon,/--Montreuil:école Montessori "Turbul".

-Mise en place, à Rome d’un atelier sur la marelle, en collaboration avec Roberto De Angelis, directeur du département d’anthropologie visuelle à l’Université de Rome.

1994-98-Atelier Craies enfants-641x800pix

1994-98-atelier craies enfants-297x200pix

1996: création de l'atelier Craie Action à l'université

1996-Pratique de la craie par des étudints-es en art plastique-530x400pix

1998-1999

_Poursuite du travail personnel sur la recherche de l’espace graphique.Pratique de la craie sur la plate-forme piétonne du métro Saint-Denis Université.

_Craies thématiques sur le sol, transposées ultérieurement sur des tableaux enduits de résine

Ref : livre : "les crayeurs de rue et l'espace graphique" éditions l'Harmattan)

2000-2002 :

Recherche de Formes

Travail sur les ombres et les reflets


Ombre soulignée-300x300pix
ombre soulignée-314x300pix
reflets soulignés-463x300pix
La photo des reflets pour la réalisation de peintures sur supports enduits de résine murale450x300pix
Carousel imageCarousel image

L’Atelier-Craie-Action et la Nature tranquille (nature morte)

L’objectif de l’Atelier, depuis sa création en 1996 jusqu’à sa fin en janvier 2011, a toujours été d’alterner le dessin classique, voire académique, et les expressions graphiques les plus radicales : le graffiti.

Les cours reposaient sur un travail théorie/pratique visant à l’analyse complète de l’espace graphique.

En Janvier 2011, la directrice du département Arts Plastiques de Paris VIII décide de mettre fin à l'Atelier Craie Action.