Cancer et Sérocytothérapie

Mettre en œuvre toutes les solutions utiles pour lutter contre le cancer justifie certainement de reprendre ici les indications du Dr Luc BODIN sur l'utilité des Sérocytols.

Lors d’un cancer, les Sérocytol peuvent être indiqués pour soutenir les traitements conventionnels, par exemple : En cas de radiothérapie, le protocole sera : – Lundi : Sérocytol Neurovasculaire : 1 suppositoire. – Mercredi : Sérocytol SRE : 1 suppositoire. – Vendredi : Sérocytol Neurovasculaire : 1 suppositoire. –> Durée conseillée du traitement : 2 mois.

De plus, en fonction des tissus traversés par les rayons, il faudra ajouter par exemple : 1 suppositoire par semaine de Sérocytol Côlon ou de Muqueuse Urinaire.

En cas de chimiothérapie, le protocole sera :

  • Lundi : Sérocytol SRE : 1 suppositoire.
  • Mardi : Sérocytol Emonctoires : 1 suppositoire.
  • Jeudi : Sérocytol SRE : 1 suppositoire.
  • Vendredi : Sérocytol Emonctoires : 1 suppositoire.

–> Durée conseillée du traitement: 2 mois.


Les Sérocytol sont des produits composés d’anticorps anti-tissulaires spécifiques. Pour cela, sont utilisés des anticorps équins (de cheval), obtenus après immunisation par des extraits de tissus ou d’organes qui constituent les antigènes. Ces derniers déterminent la notion de spécificité des anticorps. 

Le nom de chaque spécialité Sérocytol® reflète la composition antigénique du produit. Ces immunoglobulines tissulaires ont pour cible soit le système immunitaire, soit tout autre tissu ou organe. 

Les résultats des études réalisées démontrent que ces immunoglobulines reconnaissent les tissus ou les organes cibles et y induisent une régulation fonctionnelle. Ainsi, ils exercent une activité régulatrice (en plus ou en moins selon les besoins) sur les organes ou sur les tissus cibles. Ils sont utilisés à des dosages faibles et sous forme répétitive. 

Ils existent sous forme de suppositoires et d’ampoules injectables.(Documentation Serolab)

Les Sérocytol peuvent avoir une place plus importante dans le traitement de la maladie cancéreuse, comme :

  • Sérocytol SRE pour remonter les défenses de l’organisme.
  • Sérocytol Emonctoires et foie pour favoriser l’élimination des toxines,
  • Sérocytol Diencéphale et Sympathique: pour aider et soutenir le moral,
  • Sérocytol Neurovasculaire : pour la dégénérescence des tissus,
  • Sérocytol Conjonctif : pour le tissu de soutien,
  • Voir le Sérocytol de l’organe touché (tumeur primitive ou secondaire) par la maladie : Sérocytol poumon pour le cancer des bronches… ce qui permettrait une cytolyse des cellules cancéreuses.

D’après le Dr Lagarde, dans son livre « Tout savoir sur le Cancer », éditions Favre, les Sérocytol agiraient sur le cancer à deux niveaux :

  • -sur la cellule cancéreuse elle-même : l’anticorps du Sérocytol venant se fixer sur l’antigène de la cellule entraînant la lyse de la cellule.
  • sur l’état immunitaire de l’organisme qu’il vient stimuler. Celui-ci une fois activé, ira attaquer à son tour la tumeur cancéreuse.

Ces produits n’ont aucune contre-indication, sauf de rares cas d’allergie au sérum et la prescription du Sérocytol « embryon » chez les personnes atteintes de cancer. Il n’y pas d’effet secondaire sauf des petites réactions cutanées en cas d’utilisation de produits injectables.



Immuno-biothérapie par Sérocytol : guide


Pervenche de Madagascar et chimiothérapie

Des cancers comme la maladie de Hodgkin et la leucémie sont traités avec les feuilles de la pervenche de Madagascar, dont sont tirés les médicaments de chimiothérapie vinblastine et vincristine.


If
Il en va de même du cancer du poumon et du cancer des ovaires : le paclitaxel, la molécule employée dans le traitement anticancéreux, est en fait tiré de l'if, un arbre que vous trouverez probablement dans votre rue, peut-être même dans votre propre jardin !



Cancer et champignon

Selon les travaux et les découvertes du professeur Enderlein, de Von Brehmer, du biologiste suisse Haefti, et du prix Nobel Paul G. Seeger, la plupart des cancers sont en rapport direct avec le cycle de développement de la souche Mucor Racemosus Fresen, et également avec le cycle évolutif d'autres champignons

Ces formes sont présentes à l'état latent et non pathogène dans le sang de tout individu (miasmes), elles sont capables d'évoluer dans certaines conditions, et sous l'influences de divers facteurs, à des stades plus évolués de leur cycle évolutifs, et deviennent alors pathogènes, créant un milieu favorable aux mutations cellulaires

Le Professeur Enderlein a également stipulé que la cause du cancer repose sur ce qu'il a appelé la "loi anartatique" qui dit que les protites, qui sont des molécules protéiques se trouvant naturellement dans les cellules sanguines et les tissus de tous les animaux à sang chaud, pouvait se développer vers des stades plus évolués - le stade bactérien ou le stade champignon de MUCOR - s'ils rencontraient un milieu propice.