Livre de Sa Sainteté le Dalaï Lama


"Le pouvoir de l'esprit"

Entretien avec des scientifiques.




Tout comme le yoga, le bouddhisme a ses racines  dans l'hindouisme. C'est pour cette raison que ces philosophies ont de nombreuses croyances communes.

Concentration et Asana

 


Les Asanas doivent-être pratiqués le plus possible avec l'esprit concentré, libre de toute inquiétude. Comme nous l'avons vu précédemment, la concentration est un moyen d'obtenir la détente mentale qui peut mener à la méditation. De plus, la concentration durant la Pratique d'Asana est essentielle pour éliminer toutes les tensions physiques !

Les grands Maîtres Yogis de tout temps croient fortement en l’interdépendance du corps et de l’esprit. Ils estiment que l’influence de l’esprit sur le corps est beaucoup plus importante que celle du corps sur l’esprit, d'où l'importance de garder le mental sous contrôle.


Interdépendance corps-esprit

La science a reconnu que le corps peut avoir une influence sur l’esprit par le biais des glandes endocrines. Lorsque l’une de ces glandes sécrète trop ou pas assez d’hormones, le corps est soumis à des troubles hormonaux qui perturbent nettement l’état psychique. Dépression, irritabilité, hypersensibilité, peur, etc, sont des conséquences fréquentes de dérèglements hormonaux.

L'influence de l'esprit sur le corps fait l'objet d'un sérieux travail par les chercheurs pour en comprendre le mécanisme. Il n'y a aucun doute, les maladies psychosomatiques existent et elles engendrent des troubles divers dans l'organisme : troubles alimentaires, digestifs et intestinaux, cutanés, sexuels, vasculaires (hypertension, migraines)... Le stress, les anxiétés, les préoccupations de la vie quotidienne sont les facteurs les plus fréquents. Une forte hypocondrie peut réellement rendre le corps malade et l'effet placebo guérit par la seule conviction ! La vitesse de guérison d'un malade dépendra en partie de son état d'esprit. La force de détermination peut avoir des effets stupéfiants sur le corps, de nombreuses personnes ont survécu dans des circonstances extrêmes grâce à leur détermination. Une personne peut être complètement paralysée si elle se laisse envahir par la peur. Les émotions violentes et soudaines peuvent parfois être fatales...

Ces quelques exemples montrent que l’esprit et les émotions peuvent avoir une influence positive, ou négative sur le corps.


Notre organisme est plus ou moins affecté selon le degré d’intensité de ces émotions.

L’un des objectifs des Asanas est de libérer le corps des tensions physiques et mentales. En connaissant l’interdépendance du corps et de l’esprit, nous ne pouvons pas supposer enlever toutes les tensions corporelles si le mental produit parallèlement des émotions perturbatrices, aussi petites soit-elles. De même que s’installer dans une posture inconfortable perturbera la concentration et la sérénité.

L’importance de canaliser son esprit durant une séance est donc primordiale. Si le mental vagabonde, les préoccupations du quotidien vont refaire surface et créer des tensions au niveau physique.