2-Utilisation des antibiotiques

 
    Découverte de l'antibiotique :

Depuis l'antiquité, dans des pays comme la Chine ou la Grèce, les populations ont pu recourir à des moisissures se développant sur le pain ou sur d'autres aliments, qu'ils appliquaient sur des plaies infectées.

Mais c'est bien des siècles plus tard que des savants comme Pasteur ou encore Joubert remarquèrent que certains micro-organismes en inhibaient d'autres, voilà comment commence l'histoire de ce qui s'appellerait plus tard les antibiotiques.
     Le premier antibiotique
découvert fut la pénicilline. C'est dans l'année 1928 que le docteur Alexander Fleming déc
ouvrit par hasard cet antibiotique. Il s'aperçut que certaines cultures bactériennes avaient été contaminées par un champignon microscopique nommé le Penicillium Notatum, et que certaines de ces bactéries comme les staphylocoques ne se développaient pas autour de ce champignon. Il en conclut donc que ce champignon produit une substance qui détruit les
staphylocoques, par la suite il suggéra d'utiliser la pénicilline comme antiseptique (substance appliquée sur la surface externe du corps, détruisant les bactéries, les virus et autres micro-organismes).
   
                        Docteur Alexander Fleming
 
    Simultanément, René Dubos, poursuivait ses recherches aux États Unis qui conduisirent en 1939 à la découverte de deux autres antibiotiques issus d'une bactérie nommée Bacillus Brevis, découverte importante car l'une d'entre elles fut très utile lors du second conflit mondial.
En 1939, Howard Florey, et Ernest Chain purifièrent la pénicilline G, par la suite Norman Heatley démontra ses vertus en tant que médicament interne. Depuis lors, la quête de nouveaux antibiotiques se poursuit de plus belle!
 
De nos jours, il existe plus de 10 000 molécules antibiotiques mais seulement une centaine est utilisable en médecine humaine et vétérinaire. La découverte des antibiotiques et leur diffusion eurent un impact considérable sur la santé de la population, la recherche scientifique mais aussi sur l'agriculture ou encore les animaux.
 
    L'antibiotique :
 
L'antibiotique est une substance chimique d'origine naturelle ou synthétique ayant pour rôle de détruire ou de bloquer le développement des bactéries (action bactéricide ou action bactériostatique). De nombreuses molécules antibiotiques sont produites par des micro-organismes, des champignons ou même d'autres bactéries ayant pour but d'éliminer les bactéries concurrentes  L'antibiotique est une substance chimique d'origine naturelle ou synthétique ayant pour rôle de détruire ou de bloquer le développement des bactéries (action bactéricide ou action bactériostatique). De nombreuses molécules antibiotiques sont produites par des micro-organismes, des champignons ou même d'autres bactéries ayant pour but d'éliminer les bactéries concurrentes.
 

        Les antibiotiques agissent de manière spécifique sur les bactéries, en bloquant une étape dans leur développement. En effet ils agissent :          
  • par toxicité sélective sur :
  - la paroi bactérienne :  l'antibiotique bloque la synthèse de la paroi et de ce fait, celle ci explose sous la pression puisque la bactérie s'allonge sans sa paroi.

  - la membrane cytoplasmique : L'antibiotique bloque la synthèse de la membrane cytoplasmique et en conséquence la membrane est détruite, les éléments contenus dans la cellule en sont libérés.

  - le ribosome bactérien : Les ribosomes sont responsables de la synthèse des protéines de la bactérie, le constituant principal du ribosome est l'ARN (Acide ribonucléique). L’antibiotique inhibe la traduction de l'ARN à l'étape d'élongation de la chaine polypeptidique (constitué d'acides aminés) soit par blocage, soit en entraînant quelques erreurs dans la traduction.

 - la synthèse de l'ADN : L'antibiotique inhibe la synthèse de l'ADN pour empêcher la croissance de la bactérie, il bloque
la synthèse des bases nucléiques (ou des bases azotées), adénine, thymine, guanine, cytosine qui composent l'ADN, et donc entraine une mort de la bactérie. Il peut aussi
bloquer la progression de l'ADN polymérase .C'est à dire bloquer la réplication de l'ADN qui est le processus au cours duquel celui ci est synthétisé grâce à l'ADN polymérase.

  • par inhibition compétitive : Dans ce cas l''antibiotique est un analogue structural, c'est à dire qu'il ressemble à une

    autre molécule, il se mêle alors avec une fonction essentielle de la bactérie.


 
        Les antibiotiques sont classés sous différents critères :

    -Leur origine: élaboré par un organisme (naturel) ou produit par synthèse (synthétique ou semi synthétique)


    -Leur mode d'action:  ils agissent sur  l'un des différents endroits présentés précédemment.

    -Leur spectre d'activité :c'est la liste des espèces bactériennes sur lesquelles un antibiotique est actif. Le spectre est propre à chaque antibiotique, et peut varier dans le temps suite à l'apparition de résistance bactérienne (spectre étroit ou large).

    -Leur nature chimique : très variable, elle est basée souvent sur une structure de base (ex : cycle β lactame)
sur laquelle il y a hé-mi synthèse. La classification selon la nature chimique permet de classer les antibiotiques en familles (β-lactamines,aminosides, tétracyclines…..etc.)

 
        Voici une classification de quelques grandes familles d'antibiotique selon leur mode d'action :
  • La paroi : - les  β-lactamines avec les différentes pénicillines, les céphems (ayant un large spectre)
                         - les glycopeptides (ayant un spectre étroit : Cocci gram +, les staphylocoques, etc..)

  • La membrane : -Les polymyxines (ayant un spectre actif sur les bacilles à gram - )
                                  -Les gramicidines (ayant un spectre étroit sur les bactéries à gram +)
  • Le ribosome : -les Tétracyclines (ayant un spectre large : les bactéries intracellulaires et les mycoplasmes)
                               - les Acides fusidiques ( ayant un spectre étroit, actif sur les bactéries à gram + et les staphylicoques)
  • L'ADN : -Les quinolones (ayant un spectre limité aux bactéries à gram - sauf la bactérie Pseudomonas aeruginosa)
                     -Les produits nitrés avec les nitrofuranes (ayant un spectre large, souvent utilisés dans le traitement des infections urinaires ou intestinales)
  • L'inhibition compétitive : -les sulfamides (ayant un spectre large mais avec de nombreuses résistances)
                                            -Les triméthoprines (ayant un spectre large avec peu de résistances)

Le schéma ci-dessous est une arborescence schématisant la classification des antibiotiques :

      Dans quel cas les utilise-t-on ?

     

Les antibiotiques comme leur nom l'indique, du grec anti : contre, et bios : la vie,  sont des substances chimiques qui ont une action spécifique avec un pouvoir destructeur sur les micro-organismes. Un grand nombre d'antibiotiques sont des molécules naturelles, fabriquées par des micro-organismes, des champignons ou d'autres bactéries.

Ces derniers les produisent pour éliminer les bactéries concurrentes avec lesquelles ils sont en compétition dans leur biotope.
Les antibiotiques agissent de manière spécifique sur les bactéries, en bloquant une étape essentielle de leur développement .
Ce blocage se produit lorsque l'antibiotique se fixe sur sa cible, une molécule de la bactérie qui participe à l'un de ces processus métaboliques essentiels.
Cette interaction entre l'antibiotique et sa cible est très sélective, spécifique aux bactéries .


  • Les antibiotiques détruisent-ils tous les microbes ?
Les antibiotiques sont des médicaments capables d’inhiber ou de détruire certaines bactéries. Ils ne sont d’aucune utilité sur les autres types de microbes comme les parasites, les virus ou les mycoses (champignons). En outre, ils ne traitent pas directement les symptômes d’une infection (fièvre, douleurs...)c'est à dire une infection virale.


Nous nous rendons compte d'après un nouveau rapport de la Commission européenne  qu'aujourd'hui la France
reste toujours nettement au-dessus de la moyenne européenne de la consommation d'antibiotiques  parmi les pays présentant la plus forte consommation. Cela est du au fait qu'une grande partie de la population fait encore preuve de sur-utilisation des antibiotiques ainsi que d'utilisation illégitime dans le cas d'une infection virale. Malgré les rappels fréquents d'organismes comme celui de  l'Assurance Maladie qui a d'ailleurs lancé une campagne conte la sur-utilisation des antibiotiques (voici une de ses images préventives)


  • Qui n'a pas observé une montée des prescriptions d'antibiotiques à l'aube de la saison grippale ? Or nous savons que les antibiotiques sont inefficaces contre les virus et les champignons . 


Lutter contre des virus reste ainsi encore un motif pour 26 % des Européens de prendre des antibiotiques. Une vraie question de santé publique puisque cette surconsommation favorise les résistances anti-microbiennes…(voir partie sur les limites des antibiotiques)



Lorsque l'infection est virale
les antibiotiques ne soulagent pas directement les symptômes.
Fièvre, toux, maux de tête, troubles digestifs, courbatures... Les antibiotiques ne peuvent rien contre ces symptômes.... dans ce cas des médicaments existent pour les soulager, notamment le paracétamol pour la fièvre et les courbatures..
D'autre part les virus se combattent avec les antiviraux .
En cas de maladies virales courantes, l'homme guérit naturellement en 1 à 2 semaines, sans antibiotiques... Le corps peut se défendre seul contre ces virus fréquents l'hiver, il lui faut juste un peu de temps. Donc pas d'antibiotiques contre les maladies d'origine virale telles que la rhino-pharyngite, la grippe, la bronchite aiguë, ou la plupart des angines.



 


    Conclusion :
        L'antibiotique est une découverte très importante pour la santé de chacun, de plus, très récente. En effet, les antibiotiques ont pu guérir diverses maladies bactériennes, il est même dit que cette découverte a pu rallonger l'espérance de vie de plus de 15ans! Alors pourquoi, autant de slogans et de campagnes pour limiter la consommation d'antibiotiques?
Comments