Historique‎ > ‎

† Monseigneur Michel Bernard

Né à Avranches, dans le diocèse de Coutances, le 16 novembre 1911, Michel Bernard a fait ses études secondaires à l'institution Notre-Dame d'Avranches. Il fait son entrée au noviciat en septembre 1930. A 20 ans, il fait sa profession religieuse, avant de poursuivre sa formation spiritaine à Mortain et à Chevilly. Entre 1934 et 1936, il effectue un stage au Cameroun, comme professeur au petit séminaire d'Akono. Ses voeux perpétuels interviennent à Yaoundé le 13 septembre 1935. Son contact avec les foules africaines stimule sa vocation et son désir de travailler en terre africaine.

Ordonné prêtre à Chevilly le 29 septembre 1938, Michel Bernard y fait, un an plus tard, sa consécration à l'apostolat en juillet 1939. La première affectation qu'il reçoit concerne le Cameroun. Le fait de la deuxième guerre renvoie son départ à début 1940.

Il rejoint donc, en 1941, le "Pays Bassa", à Édéa ; puis à Eséka, où il reste de 1943 à 1948. En 1949, son Évêque, Mgr Bonneau, lui confie la direction de l'Enseignement à Douala avant de devenir son vicaire général. En 1950, Pie XII le choisi comme vicaire apostolique de Conakry, en Guinée. Il a 39 ans. Mais ce ne sera pas pour longtemps. Quatre années après, Mgr Michel Bernard est nommé vicaire apostolique de Brazzaville pour remplacer Mgr Biéchy, démissionnaire. L'expérience accumulée au Cameroun et en Guinée l'aide pour asseoir une oeuvre pastorale grandiose. Il fonde tour à tour les paroisses de Saint-Kisito et Saint-Charles Lwanga, à Bacongo, Moungali, Kingoma, Mouleke à Poto-Poto. La campagne fait partie de ses préoccupations : Fondation ou réorganisation de Mbanza Nganga, Vinza, Kinkala, Ngoma Tsetse. A une époque où l'encyclique « Fidei Donum » constitue une nouveauté, Mgr Michel Bernard recherche du personnel apostolique un peu partout. Il développe les séminaires, les couvents, les écoles secondaires, les écoles professionnelles et ménagères.

En 1955, Mgr Michel Bernard devient le premier archevêque de Brazzaville, lors de la création d'une hiérarchie catholique dans les pays d'Afrique francophones. En 1963, il choisit Mgr Théophile Mbemba, comme auxiliaire. Après le départ de Mgr Michel Bernard pour la France puis la Mauritanie, Théophile Mbemba deviendra le premier archevêque noir du siège métropolitain de Brazzaville.

 

Comments