Blog‎ > ‎

Peuple Centrafricain !

publié le 17 févr. 2014 à 13:28 par Françoise Traverso


La situation en Centrafrique est dramatique. Comment peut-on l'expliquer?

Les frères et sœurs d'un seul et même pays, les amis, les voisins d'hier s'entretuent et pour quelle raison ?

Quelles sont les motivations réelles des uns et des autres ? Le dialogue n'est-il plus possible ? Et le pardon ?

Quelle image donnez - vous au monde ? De votre Centrafrique ? Et de l'Afri
que dans son ensemble ?

Et l' Union Africaine qui semble dépasser par ces évènements ?

Vous vivez dans un État organisé avec des lois, des tribunaux... et vous devez vous y conformer. La loi de la jungle, la loi du talion n'est plus à l'ordre du jour. Ceux qui ne respectent pas les normes juridiques seront traduits devant les tribunaux. Vous êtes des humains et à ce titre, toute vie doit être respectée.

La méconnaissance et le mépris des Droits de l'Homme conduisent à la barbarie qui révolte nos consciences. La vie de l'Homme est sacrée nonobstant sa religion. Tous les humains ont une destinée commune, puisque la fin de l' Homme est inéluctable alors, pourquoi la précipiter de cette manière ?

L'armée Centrafricaine, épaulée par "d'autres..." a le devoir et l'obligation de protéger ses populations, sans distinction d'aucune sorte. Elle n'est pas dans son rôle lorsqu'elle met à mort un civil, fut-il criminel. Les criminels devront répondre un jour ou l'autre, devant les instances judiciaires nationales, régionales voire internationales.

Le Gouvernement Centrafricain, l'Union Africaine, les Nations Unies et toutes les bonnes volontés doivent mettre tout en œuvre pour encourager la réconciliation nationale, le pardon, le développement des relations amicales et fraternelles entre toutes les forces en présence.

La communauté internationale a un rôle fondamental à jouer dans la construction et le maintien de la paix entre les peuples et les Nations, c'est la raison d'être des Nations Unies.
J’applaudis en ce sens, la présence des parlementaires français en terre centrafricaine. La Délégation conduite par la Députée Mme Élisabeth Guigou, cherchera à n'en point douter, un règlement pacifique, un de plus, à cette crise.

L'Afrique a besoin de son unité, elle a besoin de rassembler tous ses "enfants" pour affronter les défis auxquels elle est confrontée en l'occurence, son développement. Un continent si riche et si pauvre à la fois. Un vrai paradoxe !

Françoise Traverso
Comments