Blog‎ > ‎

Communiqué de Presse : RDC

publié le 19 mars 2014 à 06:13 par Françoise Traverso

République Centrafricaine : pour une mobilisation internationale contre la crise humanitaire

A l’initiative de la  Représentation de la    Rencontre Africaine pour la Défense des droits de l’Homme (RADDHO)  auprès des Nations Unies, une Table-ronde  sur la crise humanitaire Centrafricaine a  réuni le 14 Mars au Palais des Nations Unies plusieurs délégations diplomatiques africaines représentées à Genève, experts, agences spécialisées du système des Nations Unies et organisations humanitaires.

La RADDHO salue  les efforts soutenus des pays  de la Communauté Économique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC) et  se félicite  de la tenue de la Session spéciale du Conseil des droits de l’homme sur la RCA et la nomination d’un expert indépendant.

Toutefois, la RADDHO reste profondément préoccupée par les graves problèmes de sécurité qui persistent sur  toute l’étendue du territoire Centrafricain avec les risques d’effets de contagion pour  la sous-région et au-delà.
L’Organisation  condamne avec force les violences,    les  crimes et tortures,  les  enrôlements d’enfants,  les viols  de  femmes, les  pillages systématiques des biens des citoyens et étrangers par les milices Anti -Balaka et les hommes de la Seleka.

L’effondrement de l’Etat a plongé le pays dans le chaos. Face à cette situation, la RADDHO :

•  Appelle  les autorités de la transition à organiser dans les meilleurs délais un dialogue global et inclusif impliquant les réfugiés et les personnes déplacées en vue de mettre fin aux violations des droits de l’homme et du droit international humanitaire.

•   Invite  la communauté internationale à mobiliser en urgence les moyens financiers estimés à 551 millions de dollars indispensables pour endiguer la crise humanitaire qui sévit actuellement dans le pays.

•  Demande  la restauration de l’ordre constitutionnel,  la reconstruction de l’Etat et l’organisation d’élections libres et transparentes
•  Lance  un vibrant appel  à  tous les leaders du continent Africain  pour  donner l’exemple en apportant les premiers leur contribution en solidarité avec la Républ ique sœur Centrafricaine.

Enfin, la RADDHO  exhorte les élites politiques et la société civile  de la  Centrafrique  à s’organiser pour engager avec lucidité  et responsabilité le processus  de réconciliation nationale qu’appelle la situation tragique que traverse le pays.

Fait à Genève le 15 Mars 2014
Contacts :
Biro DIAWARA, Chargé de programmes. – Tel. +41 76 467 98 66
Dr. Ibrahima GUISSE, Représentant auprès des Nations Unies. +41 79 654 03 59
Geneva RADDHO Representation, Crêts- de- Prégny 27 –1218- Grand-Saconnex  – Fax. 022 747 00 38.
www.raddho.org
Organisation Non Gouvernementale ayant Statut spécial à l’ECOSOC aux Nations
Unies, membre observateur à la Commission Africaine des Droits de l’Homme et
des Peuples (CADHP) de l’Union Africaine.

(RADDHO)

Ċ
Françoise Traverso,
19 mars 2014 à 06:18
Comments