Blog‎ > ‎

- 3ème Forum de Genève des Droits des Femmes

publié le 23 oct. 2011 à 02:00 par Françoise Traverso   [ mis à jour : 15 janv. 2014 à 11:48 ]

FORUM DE GENEVE le 7 et 9 Septembre 2011

Thème du Forum
Evaluation des Progrès des Droits Economiques, Sociaux et Culturels des Femmes au cours des 50 dernières années en Afrique







Françoise TRAVERSO devant l' ONU Genève
et après son intervention
Du 7 au 9 Septembre 2011 s' est tenu à Genève, le 3ème Forum des Droits des Femmes. Ocaproce Internationale, ONG Suisse est présidée par Madame MAKOU DJOUMA Micheline, grand défenseur des Droits Economiques, Sociaux Culturels des Femmes. Partenaire d'Ocaproce Internationale, j'ai donc été invitée à participer à ce 3ème Forum.
Un autre partenaire de l' AIDH, l'Union des GIC du Cameroun devait présenter un rapport d'activité concernant des Femmes agricultrices et éleveuses de MINVINI II.
Malheureusement, la Déléguée chargée de présenter ledit rapport n' a pu voyager faute d' obtention de visa dans les délais. Je présentais le rapport au 
lieu et place de la délégation camerounaise lors de la deuxième journée du Forum (ci-joint le rapport). Celui-ci portait sur l'autonomisation des Femmes en milieu rural.
Pour revenir au Forum proprement dit, plusieurs délégations étaient présentes à ce 3ème Forum. Etaient également présents les Représentants des Institutions Internationales tels que l' OIT, le BIT, l' UIT et bien d'autres encore. Des Ambassadeurs, la société civile ainsique le Représentant de l'Etat de Genève. Madame Micheline Calmiret devenue Présidente de la Confédération entre temps, représentait l' Etat de Genève lors du 1er Forum en 2009.
Ce Forum était parrainé par le Royaume du Maroc, le 1er fut parrainé par le des Emirats Arabes Réunis.
Les Interventions furent très riches comme à l'accoutumée, l'on évoqua les instruments juridiques existant en matière des Droits de l' Homme. La Déclaration Universelle des Droits de l' Homme de 1948, les différentes Conventions s'y rapportant et notamment, la Convention des Droits des Femmes. L'on constate cependant que malgré cet arsenal juridique de protection, les Femmes continuent de souffrir de par le monde. Pourquoi cette souffrance ? Malgré de nombreux efforts, beaucoup reste à faire. Faut-il que la société civile s'organise différemment ? Poser un regard différent et insister auprès des Etats pour une mise en oeuvre effective des moyens, pour la promotion et la défense des Droits Economiques, Sociaux et Culturels des Femmes.
Pour aller plus en avant, le Forum a décidé de constituer un Comité de reflexion afin d'analyser et de proposer des mesures concrêtes qui amélioreraient le sort des milliers de Femmes dans le monde. Ces propositions seront soumises à la Commission des Droits
de l' Homme de l'ONU lors de sa Session de Septembre en vue de leur adoption par les Etats Parties.
Même si l'on note des améliorations ici et là, beaucoup reste à faire. Les Femmes continuent de souffrir des inégalités, de discrimination et ce, à tous les niveaux de la société et au sein même des familles. Le RWADA est l'un des rares pays qui sort du lot car, l'on trouve un pourcentage très important de femmes dans tous les leviers de l' Etat. Le GHANA s'y rapproche également avec 19 Femmes au sein de son Gouvernement !
Et la France, pays des Droits de l' Homme ?
Mon constat est le suivant : les Droits de l' Homme sont très peu voir pas du tout vulgarisés ; nous devons les mettre à la portée de tous à commencer pour nos plus jeunes enfants. Il faut éduquer les masses populaires et l'on ne peut agir qu'avec le soutien des Etats. Toute personne a le droit de savoir que manger à sa faim est un Droit
de l' Homme, se soigner, s'éduquer sont tout autant des Droits de l' Homme nécessaires à la survie.
F.T.
 
Ċ
Françoise Traverso,
15 janv. 2014 à 11:48
Comments