Blog‎ > ‎

- Ce 10 Mai 2013 !

publié le 12 mai 2013 à 07:38 par Françoise Traverso   [ mis à jour : 15 janv. 2014 à 11:48 ]


Par Léonce LEBRUN


A nos communautés caribéennes africaines et amis(es) bonjour

 

 J’ai le plaisir de vous informer que la Préfecture du Rhône a donné son accord pour le parcours proposé au titre de la marche du 10 Mai prochain, couvrant le trajet Bourse du Travail, Mairie du 3è avec le partenariat actif de Monsieur le Maire de l'arrondissement, dans le sens des aiguilles d’une montre, fichier joint.

 

Pour ce Vendredi 10 Mai, nous allons vers une météo clémente et dans ce cadre les organisateurs de l’ Evènement espèrent que le devoir de mémoire sera massif au rendez- vous, toutes catégories confondues à Paris, Nantes ,Lyon, Bordeaux et ailleurs sur le territoire 

 

En effet la journée nationale du 10 Mai en vigueur depuis 2006 décidée par le gouvernent le 31 Janvier 2006, est la conséquence directe de la loi du 10 Mai 2001 ,dite loi Taubira, promulguée le 21 Mai 2001 devenant ainsi une législation pleine et entière de la République, appliquée en tant que telle.

 

A ce sujet il est plus qu’important de souligner et rappeler que cette loi ne vise pas spécifiquement les Africains, victimes de la Traite Négrière Transatlantique, et les Afro descendants, eux victimes de l’Esclavage, mais toute la Nation et l’ensemble des citoyens de ce pays, dont la participation à ce Crime contre l’Humanité pendant plus de 350 ans a été pleine et entière, consacrée par l’HISTOIRE.

 

Précisément l’Histoire ne se saucissonne pas et doit être assumée dans sa totalité d'une façon intangible, les heures de gloire, comme les sombres périodes, penser ainsi c’est croire en la République, et avoir un comportement républicain.

 

Ainsi, depuis 2006 pour appuyer ce dispositif , tous les Présidents de la République se sont fait un devoir impérieux d’assister par leur présence effective aux manifestations organisées au Sénat, dans les jardins du Luxembourg, pour rendre hommage à ces laissés- pour- compte de l’Histoire.

 

Du reste une circulaire de Matignon demande aux collectivités territoriales de prendre les dispositions nécessaires pour satisfaire à cet impératif républicain..

 

Alors, face à une certaine situation totalement anti républicaine touchant l'Exécutif municipal central de cette grande agglomération lyonnaise, un manque de respect caractérisé vis-à-vis de la communauté afrocaribéenne de la diaspora, mes amis et moi on s’interroge, et d’ajouter comme mon illustre compatriote Aimé Césaire, arrière petit fils d’esclave je suis, Nègre je suis, Nègre je suis fier d’être…

 

Bonne journée et à bientôt

Comments