Blog‎ > ‎

- Actualité du Mali

publié le 15 mai 2013 à 01:05 par Françoise Traverso   [ mis à jour : 15 janv. 2014 à 11:48 ]

ACTU 223 : La Croix-Rouge fêtée au Mali !

Par Idrissa KEITA

La Croix Rouge a fêtes ses 150 bougies à travers le monde. Le Mali n'est pas resté en marge de l'évènement puisqu'il y a eu une conférence de presse qui a permis d'en savoir sur les activités de la Croix Rouge surtout en cette période de crise que traverse le Mali.


Les festivités du 150è anniversaire de la Croix-Rouge et du Croissant-rouge ont débuté le mardi dernier 7 Mai avec en milieu scolaire et Universitaire.C'est ainsi que le  lycée Fily Dabo Sissoko, les étudiants de l’Université des sciences juridiques et politiques de Bamako ont bénéficié  d’une communication pointue sur le « Droit international humanitaire  et ses principes fondamentaux au Mali et dans le monde ». C’était dans le cadre des rencontres d’échanges et d’activités organisées par la Croix Rouge malienne dans des établissements scolaires et universitaires, en prélude à la célébration le lendemain, du 150è anniversaire de l’organisation humanitaire.

Elles ont pris fin le lendemain Mercredi 5 Mai, par une conférence de presse au siège . A cet effet un Thème a été choisi pour éclairer les lanternes : « La Croix-Rouge malienne face aux défis humanitaires de l’heure au Mali : bilan et perspectives ».

La dite  conférence  était co-animée, par  le président national de la Croix-Rouge malienne, Abdourahamane Cissé  , son homologue du CICR résident à Niamey, Jean Nicolas Marti, sans oublier  la représentante régionale de la Fédération internationale de la Croix Rouge (FICR) au Mali , Mme Awa Diagne .

L’approche à deux volets que la FICR, le CICR et la Croix-Rouge malienne ont adopte avec les sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge du Sahel pour répondre à la crise alimentaire de l’année dernière à travers les secours d’urgence  associés à des stratégies à long terme visant à réduire les risques futurs et à renforcer la résilience," a permis d’aider près de 700.000 personnes" , a noté la représentante régionale de la FICR au Mali, Mme Awa Diagne.

Elle n'a pas caché l'engagement de la Croix Rouge en ses termes : « Aujourd’hui encore, nous sommes plus que déterminés à apporter notre soutien pour soulager la souffrance des personnes que ce soit dans le cadre de la coopération au sein de notre mouvement ou dans le cadre des alliances de partenariats extérieurs ». Quand au bilan des 150 dernières années , elle estime que la nature des crises et de la guerre n’a cessé d’évoluer , faisant surgir de nouveaux défis pour l’action humanitaire. Le nombre de catastrophes naturelles signalées rien que les 40 dernières années a beaucoup augmenté et l’Afrique n’est pas épargnée par ce phénomène.

L’Afrique continue à souffrir de crises humanitaires, alimentaires, complexes et graves, d’épidémies, de troubles civils poussant des centaines de milliers de ménages dans une pauvreté extrême. Aujourd’hui plus que jamais, le mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-rouge s’appuie sur son expérience et adapte son action humanitaire à ces nouveaux défis avec pour seule ambition d’assister les populations les plus vulnérables. La Croix-Rouge et le Croissant-Rouge constituent le plus vaste réseau humanitaire au  monde fondé sur l’action de millions de volontaires et de professionnels qui œuvrent au plus près de ceux qui sont dans le besoin, a décrit Mme Awa Diagne.

Au cours de cette dernière décennie, les volontaires de l’organisation humanitaire ont aidé plus de 160 millions de personnes à faire face à des situations d’urgence liées à des catastrophes ou des troubles civils, a évalué Mme Awa Diagne.

Le représentant résident du CICR à Niamey, Jean Nicolas Marti, constate qu’en 150 années d'existence, les crises, les souffrances et les besoins des populations n’ont point diminué! C’est pourquoi il a voulu ressortir le fait que dans la résolution des difficultés auxquelles le CICR fait face la vraie neutralité et l’indépendance de l’action humanitaire sont prônées.

A noter que, le CICR nourrit plus de 500 000 personnes au nord du Mali , dont 150.000 bénéficient de l’électricité en milieu urbain. C’est pour ces raisons que le secours du mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, dans le cadre de la crise sociopolitique, économique et sécuritaire que traverse le Mali, est  " la plus 2ème plus grande opération en terme de budget du CICR après celle de l’Afghanistan",  relève Mr Jean Nicolas Marti devant un audience très étonnée. C'est dire combien le CICR est sollicité dans la crise humanitaire Malienne ce qui ne peut que faire du bien au Gouvernement de transition.
Comments