Blog‎ > ‎

- ACTU 223 : Au nom des élections ,11 MILLIARDS de F cfa débloqués.

publié le 9 juin 2013 à 02:03 par Françoise Traverso   [ mis à jour : 15 janv. 2014 à 11:48 ]

Par Idrissa KEITA

Dans notre dernière parution d'ACTU 223, il était question du bilan de la situation humanitaire au Mali via l'OCHA .Les actes ont été joint à la parole puisque le Mali a signé hier , Jeudi 6 Juin, l'accord autorisant réception de fonds pour donner Ce l'élan aux activités préparatoires des élections prévues pour Juillet.




Au lendemain de  la conférence internationale très réussie des amis du Mali pays à Bruxelles le 15 mai dernier, les partenaires techniques et financiers, à travers la coopération bilatérale et multilatérale, ne cessent de réaffirmer leurs soutiens  pour la bonne tenue d’élections crédibles, transparentes et apaisées.

La signature , jeudi dernier, d’un important accord de convention entre le gouvernement, par l’entremise du ministère de l’Administration Territoriale, le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), l’Union européenne et la Belgique, témoigne de cette dynamique. Elle marque une étape importante dans la nouvelle dynamique du processus  électoral car le temps est compté.Pour preuve les " Pré- campagnes" ont déjà commencé et les cartes électorales sont en confection.

Cet acte tant bien important confirme aussi  l’adhésion totale des partenaires et amis du Mali à ce processus qui est aujourd’hui dans sa dernière ligne droite.Notons qu'il y a le défi du renfort des activités de sensibilisation et de mobilisation Les documents de conventions marquant l’accord de financement du processus électoral, à travers le projet « Basket Fund » du PNUD, a été paraphé hier dans la salle de réunion de département de l’Administration territoriale par le Ministre Moussa Sinko Coulibaly , proche de l'ex junte du 22 Mars 2012 et les insitutions concernée ( UE, ONU et Belgique). Il était donc en compagnie du coordinateur résident du système des Nations Unis, Aurélien Agbenonci, également représentant résident du PNUD, le chef de la délégation de l’Union européenne, l’ambassadeur Richard Zink, et le chargé de la coopération du Royaume de Belgique, Luc Risch.  Rappellons que c'est Mr Agbenonci qui avait rendu public , le bilan de la situation humanitaire au Mali avec les chiffres y afférant.

La cérémonie a enregistré la présence  de partenaires techniques et financiers mais aussi des acteurs du monde de la diplomatie, ( ambassadeurs et diplomates européens). Cette convention met à la disposition du Mali 15 millions d’euros, soit 7,6 milliards de F cfa. Le Royaume de Belgique contribue également à ce processus avec 1,5 million d’euros soit 896 millions de F cfa, soit un total de près 11 milliards de F cfa. Ce fonds va donner un coup d’accélérateur aux activités préparatoires des élections et renforcer les activités de sensibilisation et de mobilisation menées par le gouvernement afin de rendre ses élections inclusives et apaisées.D'ailleurs la charte de bonne conduite a été signée ce par les partis politiques concernés par les présidentielles à venir.

Tour à tour, le chef de la délégation de l’Union européenne, Richard Zink, et le chargé de la coopération belge, Luc Risch, ont réaffirmé l’engagement des pays de l’Union européenne en général et du Royaume de Belgique en particulier, à soutenir le Mali dans ce processus d’installation d’une gouvernance démocratique dynamique.La preuve en est que le banditisme a été réduit et les violations de Droits dont étaient responsables certaines responsables politiques du fait de leur position au lendemain du Coup d'état ne sont plus d'actualité.Luc Risch n'a pas caché que son pays suivait avec beaucoup d’intérêt la situation au Mali et les élections à venir qui s'annoncent déterminantes . Pour le responsable Belgique au Mali , les élections doivent se tenir dans d'excellentes  conditions d’organisation et de suivi.

De son coté Mr Aurélien Agbenonci, coordinateur résident du système des Nations Unies, s'est prononcé sur la portée de la convention.Il estime qu'elle confirme l’engagement des partenaires techniques et financiers du Mali à soutenir l’organisation d’élections crédibles et apaisées. « C’est aussi un signe éloquent des promesses des amis du Mali à soutenir le gouvernement dans ses efforts de restauration et de consolidation de la paix. La communauté internationale, comme confirmé lors de la conférence des amis du Mali le 15 mai dernier à Bruxelles, aidera les autorités de transition à mettre en œuvre la feuille de route pour la transition, suivra les progrès accomplis à cet égard et continuera à promouvoir une paix durable, la stabilité et la réconciliation au Mali », a-t-il précisé en invitant tous les partenaires du Mali à adhérer massivement à ce processus avec des financements importants pour l’avenir du Mali. Il rappellera enfin que l’Union européenne s’est fortement illustrée par la dotation de fonds conséquents au processus : « Les défis sont majeurs mais je me réjouis de l’engagement des autorités maliennes à assurer une bonne organisation de ce processus majeur. Et ces conventions de financement dénotent de l’engagement de la communauté internationale à œuvrer à vos côtés pour une sortie de crise victorieuse à travers des élections libres transparentes, crédibles, inclusives et apaisées. C’est pourquoi, nous voudrions formuler les souhaits qu’à quelques semaines du 1er tour de l’élection présidentielle, de tout mettre en œuvre pour que l’amélioration apportée au cadre légal du processus électoral soit clarifiée et portée à la connaissance de tous les acteurs et les intervenants. De la même manière, nous vous encourageons fortement à poursuivre, comme à votre habitude, le dialogue politique nécessaire pour prévenir les contestations et promouvoir la paix à l’issue des opérations électorales. Aujourd’hui, c’est la Belgique, nous avons la certitude que d’autres partenaires et amis au Mali vont suivre ce même geste dans les heures et les jours à venir », a-t-il souhaité.

Fortement ému ,le ministre de l’Administration Territoriale a remercié les partenaires de notre pays pour leur sollicitude. Le Colonel Moussa Sinko Coulibaly a rendu un hommage spécial à l’Union européenne et à la Belgique pour ces signatures de convention qu’il a présentées comme un signal fort à l’endroit de l’opinion tant nationale qu’internationale de l’impérieuse nécessité d’accompagner le Mali. Le processus électoral du Mali est désormais irréversible et la machine est enclenchée depuis la convocation du collège électoral, a-t-il assuré en rappelant que son département travaille au quotidien pour atteindre l’objectif recherché par tous c’est-à-dire de bonnes élections à tous égards.

La preuve en est que des publireportages sur l'attitude à avoir lors des élections passent en boucle à la télévision nationale. A cela s'ajoutent les annonces dans les journaux du pays relatives à la carte NINA qui sera le sésame de vote. Dans une dizaine de jour aura lieu le recrutement des agents chargés du suivi et l'organisation des élections. En attendant , au sein des institutions concernées , la CENI et la Direction Générale des Élections ( DGE) , chacun essaie de caser son protégé pour qu'il soit parmi les futurs recrutés.
Comments