Ce 08 Mars 2014 !

publié le 12 mars 2014 à 03:25 par Françoise Traverso

Samedi 8 mars 2014, Paris…
Le samedi 8 mars, Journée de la Femme, avait lieu la remise de prix du concours « Ma première entreprise", à Paris, Espace Numa. Stéphanie Cassin, fondatrice de Biilink, a commencé par un discours efficace et mobilisateur, rappelant la mission première de Biilink : « En France, notre modèle économique et social arrive à bout de souffle, nous devons le réinventer ! » et précisant les raisons du choix de la gagnante : « Biilink et son jury ont choisi d’offrir le premier prix à un projet symbole de la création de richesse au service de la solidarité, à l’esprit innovant et féminin ! ».
Françoise Traverso, Présidente de l’Association Internationale des Droits de l’Homme, et membre du Jury Biilink, a ensuite pris la parole, autour notamment du combat et du rôle des femmes dans notre société : « Depuis trop longtemps, les femmes se battent pour exister au sein de la société. Les seuls rôles qui leur étaient reconnus pendant des siècles étaient ceux de mère et d’épouse. Il a donc fallu et il faut continuer à lutter pour revendiquer nos droits. »
L’événement s’est poursuivi par la présentation au public du Jury du concours, qui était donc composé de :
  • Françoise Traverso, Présidente de l’Association Internationale des Droits de l’Homme
  • Anne Gousset, Directrice de Paris Incubateurs
  • Frédérique Clavel, Présidente de l’APCE et de Fédération Pionnières
  • Bénédicte Rousseau, Présidente de HEC au Féminin et sociologue
  • Tiana Roallison, entrepreneurs engagée auprès des jeunes et des étudiants
  • Anne de Kinkelin, Directrice des partenariats et de la Web TV de aufeminin.com
  • Stéphanie Cassin, Présidente du Jury et fondatrice de Biilink
Fleur Pellerin, Ministre déléguée en charge des PME, de l’innovation et de l’économique numérique, et donc marraine officielle du concours « Ma première entreprise », venue pour remettre le prix à sa lauréate, a dédié son intervention à la journée de la Femme et au sens qu'elle représente. Elle a également rappelé l’importance des femmes dans notre système économique, soulignant au passage sa totale approbation quant au choix du projet gagnant du concours, à travers son caractère mêlant technologie, innovation et solidarité.
Le moment était ainsi venu de dévoiler l’identité de la gagnante du concours « Ma première entreprise », Audrey Sovignet, qui s’est vue remettre des mains de Stéphanie Cassin et Fleur Pellerin, un chèque de 25 000 euros destiné à lui permettre de monter son entreprise et réaliser son projet « I wheel Share », plateforme numérique (mobile & web) permettant de recenser les témoignages et difficultés concrètes des personnes en situation de handicap moteur.
Audrey Sovignet, très émue, a elle-même transmis son émotion à l’auditoire, en expliquant le drame familial vécu, qui constitue la genèse de son projet. Audrey a pointé l’importance du dépassement de soi en tant qu’entrepreneuse. Son prix va donc lui permettre de lancer son application mobile dédiée au handicap, ainsi qu’une plateforme web d’échanges et de « crowdfunding » (financement participatif) spécialisée dans les projets visant à améliorer les conditions de vie et d’accessibilité des personnes en situation de handicap.
L’annonce de la gagnante a été également accompagnée d’une annonce à destination des quatre autres finalistes : « Personne n’est perdante  ! ». En effet, celles-ci se sont vues proposer 1 an de « mentorat opérationnel » et 1 an de suivi-conseil offert par le Cabinet Elide, partenaire de Biilink.
Il était temps de parler un peu de Biilink, et de son avenir ! La première réponse fut on ne peut plus concrète, avec la signature de partenariats ave Fédération Pionnière et le groupe BPCE (Banque Populaire Caisse d’Epargne), 2ème groupe bancaire français. Ces partenariats ont pour but de développer la présence « terrain » de Biilink, de créer un maillage territorial, et d’orienter et accompagner les créatrices et entrepreneuses vers ces nouveaux partenaires, offrant ainsi un relai concret et bien réel sur le terrain ! Mais ceci n’était pas la seule annonce concernant l’avenir de Biilink. C'est à travers les nombreuses sollicitations reçues et un retour d’expérience permanent, que Biilink peut aujourd'hui se baser sur une vision claire des attentes des créatrices et entrepreneuses. Les notions de conseil, d’accompagnement et de services, sont au coeur des attentes et préoccupations de celles-ci. C’est pourquoi Biilink va se renforcer avec la création de quatre « satellites » autour du site réseau social :
  • Biilink Conseil : Agence de conseil et coaching "création, développement et reprise d’entreprises"
  • Biilink Médias : Magazine et actualités des entrepreneuses
  • Biilink Formation : Institut français de l’entrepreneuriat (cellule dédiée à l’entrepreneuriat féminin)
  • Biilink Agency : Agence de communication spécialisée, à destination des créatrices et entrepreneuses
La remise de prix s’est terminée par la présentation de Sarah Ourahmoune, ambassadrice Biilink, championne de boxe, dont la maternité lui a permis d’entreprendre et de créer « Boxing & Company », illustrant ainsi parfaitement l’esprit Biilink au service de l’entrepreneuriat féminin.
Concluons en précisant que Biilink se prépare également à trois importantes nouveautés, avant l’été :
  • Une version « v2 » du site, avec un refonte graphique et une optimisation de l’ergonomie
  • L’arrivée d’une plateforme de financement participatif (Crowdfunding) directement sur le site
  • Un second concours, qui cette fois se destinera aux nouvelles et jeunes entreprises
Ce premier concours fut une belle réussite en soi, et la motivation et l’engagement qu’il a suscité sont palpables. Il ne constitue cependant qu’une première pierre à un bel édifice en pleine construction, porteur d’espoirs sincères et d’un esprit solidaire et conquérant !

Comments