D'autres voix poétiques

Quelques phrases et aphorismes

pour faire entendre d'autres voix de l'espace poétique du monde

Je me cherche dans l'inconnu un nom libre de la mémoire. Catherine Pozzi

Homme de la pluie et enfant du beau temps, vos mains de défaite et de progrès me sont également nécessaires. R. Char

Courbe était le chemin que j'allai / courbe oui / car / oui / il était droit. P. Celan (tr. Jackson).

Petit cerisier sauvage / moi seul l'aime et lui seul / il en fait autant ! Bashô

Liberté à l'aube. Voisard

Chaque fois que j'ai fraternisé avec une ville, elle m'a jeté une valise à la figure

J'ai alors trouvé refuge sur le trottoir des poèmes et du rêve

Tant je marche vers mon rêve, mais les poignards me devancent. Darwich

Il vous naît un poisson... une étoile... un oiseau... un ami. Supervielle

L'ordre était de plaire ! Pas un atome féminin qui ne se ruât vers ce but. J'étais le monstre ravissant qui refusait cette loi.

Le premier trait de khôl est une extase qu'aucune sainte ne connaît. Lydie Dattas


Le temps se croise les bras – mis en repos

se tient coi – médite. Pierre Voélin


Mon coeur est dans l'appartenance d'une voix... Hélène Cixous

Parmi des débris de paroles et des caresses en ruine, j'ai trouvé quelques formes qui revenaient de la mort. Juarroz


Il est des traces qui ne coïncident pas avec leur pied... Juarroz


Paroles, à peine paroles /murmurées par la nuit / non pas gravées dans de la pierre

mais tracées sur des stèles d'air / comme par d'invisibles oiseaux. P. Jaccottet

La lumière des étoiles relie l'astronome, et donc l'homme, au cosmos. Trinh Xuan Thuan

Parfois la forêt bondit quand on ouvre (sans précaution) une fenêtre sur le gouffre de la nuit. Israël Eliraz

Mais peut-être que nous avons, nous et notre nuage d'erreur, créé un univers d'errance avec le langage du souffle vital. Nelly Sachs

Exultation is the going of an inland soul to sea. Emily Dickinson

Un petit poisson un petit oiseau s'aimaient d'amour tendre, mais comment s'y prendre quand on est là haut... Quand on est là haut et que l'on voit son amour qui nage... Juliette Gréco


Tu es fruit, tu es fleur, tu es chair, tu es morte.../ où vas-tu, fille d'homme, et quel destin te mène ? Nicole Houssa

Parfois la parole ignore tout de son sujet.

Parfois elle refuse de se laisser appâter sous l'écriture. Anise Koltz


L'océan d'où j'étais sortie il y a des millions d'années se réveille en moi quand je t'aime. Anise Koltz

Tout ce que je porte attaché en moi, se trouve libre quelque part, Porchia


Nageuse sur soi-même dérivée/ et qui plonge aux promesses.../

toute la mer va te répondre / tous les chemins vont s'ouvrir. Thérèse Aubray


Belle... mais étrange patrie que celle qui m'a été donnée... Angélique Ionatos /O. Elytis

J'ai habité un pays surgissant de l'autre, le vrai ;

tout comme les rêves surgissent des éléments de notre vie

Poésie et histoire

Enheduanna est la fille du roi Sargon d'Akkad, princesse, prêtresse, et peut-être la plus ancienne écrivaine dont le nom est transmis. Elle a vécu vers le XXIIIe siècle av. J.- C. Quelques poèmes lui sont attribués, la plupart dédiés au dieu lune nommé NANNA, chez les Sumériens.