Les religieux(ses)

Molsheim, durant quatre siècles, connaît une forte présence de religieux et de religieuses.

Les jésuites

fondés en 1540 par St Ignace sont présents à Molsheim de 1581 à 1765, soit 184 années.
Ils ouvrent un collège à Molsheim dès 1581 auquel on a adjoint en 1613 un séminaire élevé au rang d'université épiscopale en 1617.
Ils fondent des congrégations mariales destinées à stimuler la vie religieuse.
Ils répandent le catéchisme de St Pierre Canisius et prêchent des missions.


Les chartreux

sont présents à Molsheim de 1598 à 1792, soit 194 années.


Les capucins

sont présents à Molsheim de 1657 à 1791, soit 134 années. Ils prêchent des missions dans les paroisses.


Les sœurs de la divine Providence de Ribeauvillé

sont fondées en 1783 par un vicaire de Molsheim, le Père Louis KREMP avec le concours d'une jeune couturière de Molsheim âgée de 29 ans, Madeleine EHRHARD.
En 1800, elles quittent Molsheim et suivent le Père KREMP nommé curé à Bindernheim.
Une communauté reste implantée rue Notre Dame à la place de l'actuelle Caisse d'Epargne jusqu'en 1906.
Les religieuses reviennent à Molsheim en 1993 au 23 rue des Vosges et y installent une direction régionale de l'Alsace Moyenne. Cette maison est fermée en juin 2010.
Durant cette dernière période, vivent à Molsheim Sœur Odile HILDENBRAND, supérieure régionale – Sœur Hélène WETTERWALD – Sœur Marie-Rose BRENCKLE – Sœur Angèle ERHART et Sœur Mariette MISCHEL.
On peut évaluer leur présence à Molsheim à 110 années.


Les sœurs de la charité de Strasbourg

(appelées communément sœurs de la Toussaint) sont présentes à Molsheim comme soignantes dès l'ouverture de l'hôpital local en 1842 jusqu'à mai 2007, date du décès de Sœur Marie-Jean KOEHLER.
Au total, 165 années de présence à Molsheim.


Les chanoinesses de Saint Augustin

venues de Dieuze (Moselle) s'établissent en 1836 dans l'ancien collège des jésuites pour se consacrer à l'éducation des jeunes filles de la région. Elles ferment leur pensionnat en 1954 après 118 années de présence.

Les sœurs de la divine Providence de St Jean de Bassel

(Moselle) animent à Molsheim
- une école maternelle de 1845 à 1991
- une école primaire de 1953 à 2000, année de départ de Sœur Gabrielle, dernière religieuse à diriger l'école des Tilleuls,
- un ouvroir pour les dames de 1901 à 1955.
Au total, cette congrégation totalise 155 années de présence à Molsheim



En conclusion, notons que les religieux sont présents à Molsheim de la fin du 16e siècle (temps de la Contre-Réforme) au début de la Révolution française à la fin du 18e siècle. Les religieuses les relaient durant les 19e et 20e siècles.
Durant plus de quatre siècles, depuis la Contre-Réforme à la fin du 16e siècle jusqu'à 2010, la vie religieuse a stimulé la vie chrétienne à Molsheim, principalement dans les domaines éducatif, social et pastoral.