Muriel GROSSMANN

REVERENCE

RR Gems RRGEMS07 (Double LP)

Muriel Grossmann (ss, as, ts), Radomir Milojkovic (elg), Llorenç Barceló (org), Gina Schwarz (b), Uros Stamenkovic (dm)

Avec Reverence, Muriel Grossmann poursuit son immersion dans le spiritual jazz et nous propose huit longues pièces, deux par face. Depuis plusieurs années, John Coltrane on le sait, est la boussole de la saxophoniste. Avec ce double-album toutefois, les influences s'élargissent davantage, à commencer par celle d'Alice Coltrane lorsque la harpe traverse certaines pièces, leur conférant de subtils miroitements comme sur le poignant « Sundown » ou la délicate introduction de « Morning ». Autre élément nouveau ici, le quartet habituel alignant Muriel Grossmann, Radomir Milojkovic, Gina Schwarz et Uros Stamenkovic est augmenté de l'organiste Llorenç Barceló dont les sons vibratiles (notes tenues ou soubrasauts saccadés) enrichissent les boucles répétitives de la rythmique ou parent la musique d'accents soul jazz. Par moments, c'est même sur les rivages d'un jazz psychédélique hérité de Sun Ra qu'il nous entraîne. De son côté, comme pour mieux s'émanciper du maître, Muriel Grossmann renoue avec le saxophone alto en plus du ténor et du soprano.

Autre source fondamentale à laquelle la formation s'abreuve de façon plus conséquente qu'à l'acoutumée : les racines musicales d'Afrique Noire et leurs émanations modernes. En effet, les improvisations s'épanouissent sur des tapis polyrythmiques répétitifs propices à la transe. Des instruments traditionnels africains comme le balafon, la mbira ou le dun-dun complètent d'ailleurs le panel instrumental. Et lorsque le groove s'installe, imparable, que des véléités funky embrasent la danse et que la sève monte de façon irrépressible et violente comme dans « Okan Ti Aye » et « Chase », la musique nage alors en plein territoire afrobeat à la Fela Kuti.

Au fil des morceaux, qu'ils soient survoltés ou intensément calmes, le quintet traque avec bonheur le vertige paroxystique, cette sensation de lâcher prise absolue où le corps et l'esprit ne tendent plus que vers une chose : s'incarner tout entier dans la musique. Ou est-ce l'inverse ?

L'objet, comme toujours chez le label RR Gems, est luxueux : vinyl lourd (180 g) et pochette ouvrante dans un cartonnage robuste agréable à manipuler. Une édition en vinyls rouges transparents a également été tirée à 200 exemplaires. Et pour ceux qui ne se seraient toujours pas racheté de platine, ils pourront se rabattre sur l'édition cd.

Le site officiel de Muriel Grossmann : http://www.murielgrossmann.com/

Marc SARRAZY