Prière pour tous

Toi qui voudrais que nous vainquions 
le mal par le bien
et que nous priions pour ceux qui nous persécutent,
aie pitié de mes ennemis, Seigneur,
comme de moi-même,
et conduis-les ensemble avec moi
en Ton céleste royaume.

Toi qui agrées les prières de Tes serviteurs
les uns pour les autres,
rappelle, Seigneur, à Ton souvenir bienveillant
et prends en pitié tous ceux
qui se souviennent de moi dans leurs prières
et à qui j'ai promis un souvenir dans les miennes.

Toi qui regardes le bon vouloir
en toute bonne œuvre,
souviens-Toi, Seigneur,
de ceux qui pour une juste raison,
si minime soit-elle,
à la prière ne donnent point de temps.

Lève-toi et prends en pitié
ceux qui pâtissent dans un état de nécessité extrême,
car il est temps que tu les prennes en pitié.
Oui, il en est bien temps.
Aie pitié d'eux, Seigneur,
et de moi aussi, à ma dernière fin.
Rappelle-Toi, Seigneur,
les bébés, les enfants, les adultes, les jeunes gens,
les hommes d'âge mûr et les vieillards,
les affamés, les assoiffés, les nus,
les malades, les prisonniers, les étrangers,
les « sans amis », les « sans sépulture »,
les grands vieillards et les infirmes,
les possédés du démon, les tentés du suicide,
ceux que torture l'esprit immonde,
les désespérés, les chancelants d'âme ou de corps,
les cœurs faibles,  
ceux qui pâtissent en prison ou dans les fers
ou qu'écrase la sentence de mort ;
les orphelins, les veuves, les étrangers, les voyageurs,
les femmes en grossesse ou celles qui allaitent,
ceux qui traînent dans l'esclavage,
les mines ou les galères,
ou dans la solitude.

Lancelot Andrewes
Comments