Prière d'un voyageur

C'est en toi, Seigneur, que je me repose quand je reste dans ma demeure, et c'est à toi que je consacre mes loisirs.
C'est par toi que je m'assieds, que je me lève, que je me tiens debout, que je marche :
C'est pour t'obéir que maintenant j'entreprends ce voyage.

Envoie-moi donc un de tes anges pour me guider,
que le signe de ta croix, tracé par ma main, réprime l'audace de l'ennemi.
Qu'au milieu du jour, l'ardeur du soleil ne me brûle pas,
et que la nuit ne m'apporte nulle terreur!
Le chemin raboteux et difficile, rends-le plat, et aisé pour ton serviteur, 
comme tu l'as fait souvent déjà, lorsque me protégeant de ta main, tu m'as retiré des périls de la mer et de la terre, des maladies cruelles et des situations défavorables.

Assiste-moi, pour que, après avoir accompli ma tâche avec bonheur, et conformément à mes espérances, j'obtienne un retour heureux qui me rende à mes amis et à mes proches, et que j'ai la joie de les retrouver, content de les revoir à la fin de mes travaux.

Je t'adore et je te demande de faire que le dernier voyage soit pour moi agréable et facile en toute chose.

Grégoire de Naziance (vers 380, Poèmes II, 6, 3)
Comments