comme des pèlerins

Comme des pèlerins au seuil de leur voyage
voici nos mains offertes pour te donner nos vies.
La porte grande ouverte sur le chemin des jours
nous voulons avec toi partir à l’aventure.
Où tu nous conduiras nous ne le savons pas
l’épreuve bien souvent nous voile l’horizon.
Tu es maître du vent, tu commandes aux tempêtes
et ta présence toujours apaise notre peur.
L’étoile de Noël brillant au ciel de nuit
nous invite à te suivre jusqu’à l’aube de Pâques.
Que ton amour pour nous nous habille de confiance
ton pardon est plus fort que toutes nos trahisons.
En marchant à ton pas sur les sentiers des hommes
nous serons messagers des noces à venir.
Claude Brehm
Comments