1951-1960 : La Garantie OR révolutionne l'occasion

<<< Période précédente                                                                                                                                                                  Période suivante >>>
La reconstruction cède sa place à la croissance. La vraie motorisation du pays commence. L’ouverture des frontières approche. Renault, dirigé par Pierre Lefaucheux puis par Pierre Dreyfus, qui le remplace après son dramatique accident mortel en février 1955, est un acteur clé de cette croissance. Renault propose une gamme complète, ouvre de nouvelles usines à Flins (1952) et Cléon (1958) et commence à exporter.


En 1959
, Renault lance la garantie OR, comme Occasion Renault. Il s’agit d’un véritable engagement vis-à-vis du client.

Le prix et l’année-modèle sont affichés sur le véhicule, une garantie de 3 à 6 mois est offerte. Enfin, il est possible de recourir au crédit comme pour les véhicules neufs.

La mise en place de ce dispositif va d’abord se faire dans les filiales et dans toutes les grandes concessions.



 Machinisme agricole et véhicules industriels
 Le Losange de Louis Renault amène en héritage à la Régie ces deux activités. En 1955, Pierre Dreyfus décide de les isoler dans des structures nouvelles : création d’une Division du matériel agricole ou DMA et fusion des camions Renault avec divers petits constructeurs pour créer la Saviem. Peu à peu, les réseaux commerciaux de DMA et de Saviem, bien qu’issus du réseau Renault, deviennent spécifiques.

Renault devient la vitrine sociale de la France
Échafaudé par Pierre Lefaucheux, le projet de contrat social sera mis en place par son successeur Pierre Dreyfus qui le soumet aux syndicats après avoir obtenu la bénédiction de Pierre Mendès France, le président du Conseil. L’accord est signé le 15 septembre 1955 et comprend notamment la troisième semaine de congés payés, qui vient en supplément des deux premières acquises depuis juin 1936. En contrepartie, les syndicats s’engagent à ne pas recourir à la grève avant d’avoir épuisé toutes les possibilités conventionnelles.


Décentralisation
En 1952, l’organisation commerciale est modifiée : 17 directions régionales sont créées. Les directeurs quittent Billancourt et sont affectés dans les succursales qui deviennent sièges de ces directions (ici Reims).

Maurice Cousin
Président du GACR, il prend, avec Alain Nègre (Nîmes), des initiatives pour former les concessionnaires à leur rôle de chef d’entreprise et préparer les relèves. Michel Henriquet, DCF pendant cette période, associe le GACR aux efforts de la Régie pour professionnaliser le dispositif commercial de Renault, telles la mise en place d’un tarif homogène pour les réparations ou l’édition d’un aide-mémoire à la vente.

                                Lancements                                                         Innovations

1952. Frégate, tricorps à propulsion avec moteur avant, difficile tentative de retour dans le haut de gamme.
1956. Dauphine, la voiture par excellence des « Trente Glorieuses ».
1958. Dauphine Gordini, modèle « dopé » par le « sorcier » Amédée Gordini, constructeur de voitures de course.
1959. Floride sur base de la Dauphine avec, pour marraine, Brigitte Bardot.
1959. Estafette, utilitaire léger, monocoque, première traction avant de Renault, positionnée entre le fourgon 1 000 kg et la fourgonnette 300 kg dérivée de la Juvaquatre.



- Boîte de vitesses automatique Transfluide de la Frégate.
- Embrayage Ferlec pour la 4 CV.
-  En 1956, année du lancement de la Dauphine, Renault fait
preuve d’un grand dynamisme sur le terrain de
l'innovation en déposant plus de 150 brevets.



ET AUSSI…
  • Le marché VP dépasse 600 000 unités par an et Renault est la marque leader avec une part de marché de 30 %.
  • En 1954, Renault fête le millionième véhicule produit depuis 1945.
  • En 1955, la DR de Paris Seine lance un service de dépannage pour les propriétaires de véhicule Renault.
  • La CAT est créée en 1957 pour gérer le transport des 4 CV puis des Dauphine vers les États-Unis.
  • L’AAA est créée en 1959 et prend en charge le fichier des immatriculations automobiles.