Venezuela: Mariara

 Introduction
Renault apparaît au Venezuela en 1956 avec un importateur (ADF), filialisé en 1959.

Le marché automobile du Venezuela est très prometteur à l'aube des années 1960. En 1961, la RNUR étudie avec Covenal un projet d'une usine à Mariara qui démarrera en 1963.

L'activité économique au Venezuela est parcourue par une succession de crises et de relances. La situation du début des années 1990 conduit Renault à fermer l'usine de Mariara en 1995 et à faire piloter l'activité commerciale depuis la Colombie voisine dans le cadre du Pacte Andin.
Renault recréera une filiale une décennie plus tard.

Concessionnaire à Caracas (1974)

Histoire du site en bref...
Création et évolutions
L'usine de Mariara a démarré en 1963 dans le cadre d'une Joint Venture: CVV. Sa superficie est de 8415 m2. Elle est agrandie en 1968, puis en 1971 (partenariat avec GM) et en 1981 (70000 m2).
L'usine ferme en 1995.

Situation géographique
L'usine de Mariara (CVV) est située à 110 km à l'ouest de Caracas.
Type de fabrication
Mariara: assemblage/ montage de véhicules
Grandes dates
Une implantation pleine de promesses (1956 - 1977)
·         1956 : Renault apparait avec un importateur (Automôvil de Francia - ADF).
·        
1959 : 1500 ventes.
ADF est filialisé.
.       1960 : Le gouvernement de Romulo Betencourt impose de créer des usines de montage.
.       1961: Renault étudie un projet d'usine à Mariara (110 km à l'ouest de Caracas) avec Covenal (Corporacion Venezolana de Aluminio).
.         1962 : Création d'une Joint Venture, CVV (Constructora Venezolana de Vehiculos) (Covenal 70%, Renault 15%, AMC 15%)
.       1963 : Démarrage de l'usine avec la Renault 8. 363 véhicules produits.
.       1967 : ADF en difficulté financière. Création de 2 filiales: Renault de Venezuela (financement des CKD, du montage et des installations commerciales) et DICSA (financement des ventes)
.       1968 : Renault prend 100% d'ADF. Nouvel accord de montage avec CVV qui s'agrandit. Évolution du capital de CVV : Covenal 51%, Renault 24,5%, AMC 24,5%.
.       1969 : Le réseau commercial s'est développé avec 11 succursales.
.       1971 : 3336 véhicules produits. Nouvelle extension de Mariara (32 000 m2, 670 personnes) avec l'arrivée de GM. Mesures économiques (blocage des prix, limitation du taux de crédit...) du gouvernement Caldera et baisse des marges de DICSA. La Renault 4 est retenue comme petite voiture populaire à 8000 bolivars.
·         1972 : La situation financière de Renault se redresse (7,5% de pénétration, 4840 ventes). Nouvelles règles d'intégration. Création de la Fundimec (50% Covenal, 50% ADF) qui produira des pompes à eau, des pompes à huile et des culasses.
.       1973 : La situation économique du Venezuela se normalise avec une bonne croissance. Renault devient le premier constructeur européen mais la situation financière reste médiocre (blocage des prix).
        1974 : Le nouveau président Perez lance un vaste programme industriel favorisant l'industrie automobile. Les monteurs locaux sont favorisés (taux d'intégration locale fixés à 40% VP et 25% VU). Appel d'offres pour diverses usines: Renault obtient l'usine de moteurs pour un 6 cylindres aluminium.
.       1977: Arrêt de la Renault 4. RVCA se substitue à ADF.
D'une austérité à l'autre ou de crise en crise (1977 - 1993)
.       1978 : Le nouveau président Herrera Campins met en place une politique d'austérité libérale mais réduit les importations sauf pour les voitures populaires (moins de 25000 bolivars - Renault 5)
.       1980: Renault assemble 6989 véhicules.
·        
1981 : Nouvelle usine à Mariara (70000 m2) monte 65 véhicules par jour (Renault 12, 18 et 5). Une nouvelle société remplace CVV : CAVPR (49% Renault au travers de RVCA).

.       1983 : Nouvelle dégradation économique et dévéluation du bolivar. Récession et chute du marché automobile de 40% (Renault est à 7% de pénétration)
.       1984 : Alternance politique, timide relance et remontée du marché automobile.
.       1988 : Retour du président Perez avec un plan d'austérité radical sur les recommandations du FMI (dévaluation de 170%, augmentation du prix de l’essence...). Baisse du marché automobile de 80%. (20800 VP en 1989).
.       1989 : Émeutes à Caracas (1000 morts). C'est un tournant de l'histoire du Venezuela.
.       1991 : RVCA devient l'unique représentant de Renault comme assembleur et responsable de la commercialisation et du réseau.


Grandes dates (suite et fin)
Échec de l'implantation industrielle: vers l'importation (1993 - 2000)
.       1993 : RVCA est cédée en totalité au groupe CREMERCA/ Banco Federal et devient CARVACA (Corporacion Automotriz Renault Volvo - c'est l’époque des fiançailles avec Volvo). Renault aura produit en 30 ans 131 996 véhicules de la Renault 8 à la Renault 30.
.       1995: Difficultés de paiement du nouveau partenaire en ennuis judiciaires; Renault décide de fermer l'usine vénézuélienne. Les voitures seront importées de Colombie (pacte andin).
.       1996 : Importation de 1000 véhicules depuis Medellin par une filiale de la SOFASA de Colombie (SOFAVEN).
.       1998 - 1999 : Récession économique et baisse du marché automobile.
Espoirs et difficultés (2000 - ...)
.       2000 : Reprise du marché à 140 000 véhicules (+25 % versus 1999). Renault fait 5 % de pénétration.
.       2004 : Renault prend le contrôle de SOFAVEN et crée la filiale commerciale Renault de Vénezuela.
Production annuelle des Renault au Venezuela
Renault a produit en 30 ans de 1963 à 1994 132 000 véhicules au Venezuela.

Produits fabriqués
 Mariara (de 1963 à 1994)
.      Renault 8 (1963)
.      Rambler (AMC - 1964)
.      Renault 10 (1966)
.      Renault 16 (1967)
.      Renault 4 (1971 - 1977)
.      Renault 12 (1978-1982)
.      Renault 30 (1978-1983)
.      Renault 18
.      Fuego
.      Renault 5 (1981)
.      Renault 19
.      Renault 21
Dirigeants
·         Claude MOINET (1964-1968)
·         Roger BONDOUX (1968-1972)
·        
Jules LUSSIER (1972-1976)
·        
Gérard BAYOL (1976-1984)
·        
Albert STEPHAN (1984-1985)
·        
Bernard BRUN (1985-1988)
.       Juan CUNILL (1988-1991)
.       Roger QUINTIN (1991-1993)
.       Le DG de SOFASA en Colombie (1994-2007)
.       Eric GUILLON (2007-2010)
.       Philippe CORNET (2010-2013)
.       Juan-Carlos DUQUE RESTREPO (2013-...)
Bibliographie
  • Renault Histoire - Spécial Renault en Amérique Latine - Octobre 2015
  • Renault Histoire N°8 - Renault, 25 ans en Amérique Latine - Juin 1996