Mexique: Sahagun, Vallejo, Gomez Palacio (Renault), Cuernavaca et Aguascalientes (Nissan)

 

Sahagun en 1984
 Introduction


L'implantation de Renault au Mexique est une succession d'allers-retours.


En 1960, Renault signe un accord avec Dina (Diesel National) pour l'assemblage (à l'usine de Sahagun) et la distribution de la Dauphine.

Avec l'acquisition d'AMC dans les années 1980, Renault utilise l'usine de Vallejo pour la fabrication des Renault-Jeep.
 

Vallejo en 1984

 
Gomez Palacio en 1984

 





Par ailleurs, Renault crée dans le cadre d'un pôle industriel USA/ Mexique, une usine de moteurs à Gomez Palacio qui démarre en 1985.
 Gomez Palacio, un atelier

E
n 1986/87, Georges Besse décide de l'abandon des activités de fabrication et commercialisation de véhicules au Mexique, puis Raymond Lévy vend AMC. Les usines de Sahagun et Vallejo sont fermées. L'usine moteur de Gomez Palacio est maintenue en activité jusqu'à sa vente en 1999.






Renault se réimplante au Mexique à partir de 1999, dans le cadre de l'Alliance avec Nissan qui fabrique des véhicules Renault dans ses usines de Cuernavaca et Aguascalientes (photo ci-contre) de 2001 à 2009.






Depuis 2009, Renault au Mexique n'est plus qu'une filiale d'importation  de véhicules.


Histoire des sites en bref...
Création et évolutions
Sahagun: A partir de 1960, Renault fait fabriquer les Dauphine par Dina dans son usine de Sahagun. Cette usine fait partie d'un complexe industriel (matériel roulant) créé par le gouvernement mexicain en 1951. Fermée en 1986.
Vallejo: L'usine de Vallejo, créée en 1946, est à l'origine propriété de Willys Mexicana (Willys Overland) et produit des Jeep. Nationalisée en 1963 (société VAM avec participation AMC), elle fabrique alors sous licence des véhicules AMC (Rambler). Elle fabriquera ensuite des Jeep devenues propriété d'AMC. Fermée en 1986.
Gomez Palacio: L'usine de moteurs de Gomez Palacio est créée par Renault dans le cadre des accords avec AMC et ouvre en 1982. Elle sera vendue en 1998. 
Situation géographique
L'usine de Sahagun (Dina) est située à 100 km au Nord-Est de Mexico.
L'usine de Vallejo (VAM) est située dans un quartier industriel du Nord-Est de Mexico.
L'usine de Gomez Palacio est située à 1 000 km au Nord-Est de Mexico.
Type de fabrication
Sahagun: assemblage/ montage de véhicules
Vallejo: assemblage/ montage de véhicules (Jeep)
Gomez Palacio: moteurs
Grandes dates de l’usine
Renault s'installe et se développe (1960-1977)
·         1960 : Le 15 janvier, Renault signe un accord, sans participation financière, avec Dina (Diesel National) pour l'assemblage et la distribution de la Dauphine. L'usine,située à Sahagun, produit aussi tracteurs, wagons et camions.
·        
1963 : Le gouvernement réduit le nombre d'assembleurs de 30 à 9 dont 4 pour les véhicules populaires (avec contraintes de localisation) et crée VAM (Vehiculos Automotores Mexicanos). Dina investit en mécanique (moteurs, BV, trains)

.       1966 : Création de Renault Mexicana (100% Renault) pour le vente et le crédit  au réseau (55 concessionnaires). L'industriel reste Dina avec un support Renault.
.       A partir de 1972: Économie troublée: crises et embellies se succèdent. Le MTM est très fluctuant.
.         1973 : Création de Dina Renault (40% Renault, 60% Dina). Dina prend 40 % de Renault Mexicana. Marché de 283 000 véhicules. La capacité de Sahagun est portée à 40 000 v./an. Lancement de la fabrication du moteur 1600. Les ventes ne dépasseront pas 24 000 v. en 1977. 
.       1975 : Le marché augmente à 356 000 véhicules. Les autres constructeurs investissent (notamment usines à la frontière USA/ Mexique). Le gouvernement contrôle les prix de vente des VP de gamme basse: Dina Renault est en perte.
.       1977 : Inflation de 23% jusqu’en 1981 et dévaluations successives du même ordre. Contrôle des prix et pertes pour tous les constructeurs. Création de Renault de Mexico (40% Renault, 40% Dina, 20% état): reprend Dina Renault et Renault Mexicana.
·         1978-1981 : Croissance importante du PNB (prix du pétrole). Le marché automobile est de 600 000 véhicules, mais Renault augmente peu ses ventes (22 000 VP)
Les accords Renault/AMC: création d'un pôle USA/Mexique puis fermeture (1981-1987)
.       1981 : Prise de contrôle progressive d'AMC. Renault décide de créer une usine de moteurs à Gomez Palacio (Renault Industrias Mexicanas - Rimex - 100% Renault). Rimex doit produire 1000 moteurs/j (80% pour AMC, 20% Mexique). Fabrication de la Renault 9 à Sahagun et des Jeep par VAM (5% AMC, 95% état mexicain) à Vallejo.
        1982-1983 : Crise et inflation (59% en 1982, 102% en 1983). Le marché retombe à 285 000 véhicules. Renault résiste à 19 000 véhicules.
·        
1983 : Renault et AMC rachètent les parts mexicaines dans Renault de Mexico (RDM) et VAM. Unification de RDM et VAM.
Le groupe s'installe dans les locaux de VAM à Vallejo. VAM fabrique alors les Jeep et les Renault Alliance/ Encore.
.       1984-1985 : La marché remonte à 459 000 véhicules: Renault en profite peu (19 800 ventes). Rimex produit son premier moteur "montable" fin 1984 et atteint la cadence de 1000 moteurs/jour en 1985.Georges Besse succède à Bernard Hanon et décide de fermer les activités commerciales et industrielles de Renault au Mexique. La situation d'AMC reste en suspens.
.       1987 : Raymond Lévy vend AMC à Chrysler. Fermeture de Renault de Mexico (RDM) et de VAM. Rimex reste Renault en tant qu'usine délocalisée.
.       1997 : Rimex produit encore 140 000 moteurs F.
.       1999 : Renault vend Rimex à Linamar, société canadienne, qui fabrique pour Renault des moteurs jusqu'en 2000.
Retour avec l'Alliance Renault/ Nissan (1998-...)
.       1998 : Études pour un retour au Mexique (y compris industriel: seul ou en coopération avec Nissan -avant l'Alliance - sur les usines de Cuernavaca et Aguascalientes) dans le cadre de la stratégie d'internationalisation décidée par Louis Schweitzer.
.       1999: L'accord Alliance Renault/ Nissan est signé. Nissan est bien implanté au Mexique (production 190 000 véhicules et ventes de 150 000 véhicules - 23% marché). Création de Renault de Mexico. La solution "fabrication des véhicules Renault par les usines de Nissan Mexicana" est retenue.
.       2001 : Renault Scenic est fabriqué à Cueranavaca: première cross-production Alliance. Mais maigre succès commercial (6800 véhicules de 2001à 2004)
.       2002 : Renault Clio est fabriquée à Aguascalientes (77 000 véhicules de 2002 à 2008). La Clio tricorps est badgée Nissan sous l'appellation Platina (265 000 véhicules de 2002 à 2009)
.       2009 : La parité $/€ est devenue très défavorable à partir de 2003 (1,3) pour les véhicules Renault à intégration locale insuffisante (50%). Crise mondiale. Ventes en chute libre (6000 véhicules). La fabrication locale des véhicules Renault est arrêtée et tous les véhicules vendus par Renault au Mexique seront importés (Dacia badgés Renault du Brésil, Kangoo d'Argentine, Colombie .
.       2015 : Renault est une filiale d'importation et ne peut espérer plus que 30 000 ventes à 3% du marché.


Production annuelle
La production annuelle (marque Renault) n'a jamais dépassé les 25 000 véhicules.
Deux périodes de production:

- de 1959 à 1986 (usines de Sahagun et Vallejo)
- de 2002 à 2009 (avec Nissan)
Il faut néanmoins ajouter lors de cette dernière période les véhicules d'origine Renault badgés Nissan (Clio tricorps Platina) qui a été produite à environ 50 000 véhicules par an de 2002 à 2006.

Source: Freyssenet M., La production du Groupe Renault par pays (véhicules particuliers et petits utilitaires), 1945-2013. Document d’enquête: cinq tableaux et six graphiques. Édition numérique, freyssenet.com, 2007 et mises à jour, 168 Ko. ISSN 7116 0941
Produits fabriqués
Les fabrications ont été arrêtées en 2009.
Sahagun (de 1960 à 2006)
·         Dauphine
.      Renault 4
.      Renault 8
.      Estafette
.      Renault 5
.      Renault 12
.      Renault 18
.      Renault 9   
Vallejo (années 1980)
.       Jeep
Cuernavaca (2001-2004)
.       Scenic
Aguascalientes (2002-2009)
.       Clio
.       Clio tricorps (badgée Nissan Platina)
Évolution des effectifs (Rimex)

Sources: rapport d'activité Renault et filiales, Atlas renault, www.renault.com, CCFA

Élaboration: Freyssenet M. (1978, 1985, 2010 et mises à jour), Charron E. (1987), Gleize G (1988). ISSN 7116 0941

Directeurs successifs
·         René GRIFFOULIERE (1959-1970)
·         Antoine BERNAL (1970-1973)
·        
José DEDEURWAERDER (1973-1076)
·        
Albert STEPHAN (1976-1977)
·        
Mario MELLA (1977-1982)
·        
Christian FRESNAY (1982-1984)
.       Michel ERUSSARD (1984-1986)
Renault quitte le Mexique de 1987 à 1998 (sauf Rimex qui reste Renault jusqu'en 1999)
.       Patrice RATTI (1998-2004)
.       André CAUSSIMON (2004-2008)
.       Olivier MURGUET (2008-2010)
.       Bruno PASQUET (2010-2013)
.       Charles CAUSSE (2013-2015)
.       José-Luis MONTIEL (2015-...)
Bibliographie
  • Renault Histoire - Spécial Renault en Amérique Latine - Octobre 2015
  • Renault Histoire N°5 - Renault, 25 ans en Amérique Latine - Juin 1993