France: Choisy le Roi

Renault achète le site en 1949.
Depuis 1949, sans discontinuité, l'usine est spécialisée dans l'« échange standard » et remet à neuf des moteurs et des boites de vitesse (depuis 2003) pour les directions après-vente de Renault (puis de Nissan et Daimler). De 1951 à 1963, l'activité principale est la production d'autorails). Ces activités ont été complétées jusqu'en 2000 par des productions diverses dites "Série" qui évoluent au fil du temps... L'usine est aujourd'hui un acteur majeur de l'économie circulaire.
Photo ci-contre: à gauche les bâtiments historiques où étaient construits les autorails


Histoire du site en bref...
Origines
Le site de l'usine est celui du château de Choisy (17ème siècle), un temps domaine royal, progressivement abandonné puis détruit lors de l'installation du chemin de fer d'Orléans en 1839. Les terrains servent à diverses activités industrielles au début du 20ème siècle. Caudron-Renault rachète le terrain en 1935 pour implanter les constructions de planeurs et d'éléments d'avion. Les allemands occupent les lieux pendant la guerre 39/45 et y implantent des lignes ferroviaires. Après guerre, la SNCAN (Société Nationale des Constructions Aéronautiques du Nord, futur Nord Aviation), qui a absorbé Caudron-Renault, est propriétaire du site. Renault le rachète en 1949 pour désengorger Billancourt.
Situation géographique
L’usine est située en bord de Seine à Choisy-le-Roi commune de la banlieue sud de Paris, à 12 km. Elle s'étend sur 10 ha dont 4,5 ha de surface bâtie.
Type de fabrication
Matériel ferroviaire (1951-1963), Échange standard (moteurs depuis 1949, boites de vitesse depuis 2003), production "Série" de petites pièces mécaniques (ressorts...) jusqu'en 2000.
Grandes dates de l’usine
Autorails, Échange standard, "Ressorts" (1949-1963)

1949 : Renault rachète l'ensemble du site industriel appartenant à la SNCAN (futur Nord Aviation). Transfert de la rénovation des moteurs pour l'échange standard et de l'activité "Ressorts".
1950 : Transfert des activités ferroviaires (démarrées en 1920) depuis l'ile Seguin.
1951 : La RNUR et la SNCF concluent un accord pour développer et produire des autorails (un par semaine)
1954 : La RNUR construit le premier métro sur pneus (ligne Lilas- Châtelet)
1955 : Inondation historique le 23 janvier (niveau de la Seine 7 mètres) avec de gros dégâts.
1956 : Contrat avec la SNCF pour la construction d'autorails panoramiques. A cette occasion, création du premier atelier de plastique de la RNUR.
1959 : Le premier autorail panoramique sort de l'usine de Choisy. Implantations de presses par thermoformage pour les pavillons en plastique.
1960 : Choisy livre 7 tracteurs pour le train du Jardin d'acclimatation. L'usine participe au projet (qui restera à l'état de prototype) de métro suspendu en en construisant la cabine.
1961 : Débuts du plastique. L'atelier de moulage fournit des pièces à SAVIEM (tableau de bord, habillage autobus), le pavillon surélevé de l'Estafette...
1963 : Renault se désengage de la construction ferroviaire. Production du dernier autorail panoramique.
Échange standard et diverses activités "Série" (1964-2000)
1968 : Choisy démarre la production de moteurs de bateau (Renault Marine). Grève qui prend fin le 17 juin.
1972 : L'usine produit la majorité des ressorts (mécanique et carrosserie): mise en place d'un stockage amont automatisé.
1977 : Le PDG Bernard Vernier-Palliez inaugure le nouveau bâtiment O destiné à 'échange standard.
1980 : Début d'une décennie de crise. L'activité s'organise en 2 départements: Échange standard et "Série" (ressorts, fils et ressorts techniques, découpe de tubes pour commandes de boites de vitesse).
1982 : Nouvelle inondation qui envahit le site. Des bâtiments en bois doivent être détruits. Mise en service d'une ligne automatique pour les ressorts de suspension jusque-là
sous-traités.

1986 : Journée Portes Ouvertes. Assemblage des éléments porteurs des Renault 9 et 11, Super5, Renault 21.
1989 : Nouvelle journée Portes Ouvertes. Démarrage de la rénovation des pompes à injection et de l'assemblage des commandes de boites de vitesse.
1990 : "Accord à vivre" et mise en place des UET.

1991 : Le site obtient la certification EAQF (Évaluation Aptitude Qualité Fournisseur) niveau A.
1992 : Rattachement à la DFIA (Fabrications Industrielles pour l'Automobile): Choisy est considérée comme un fournisseur (mise en concurrence) avec une fonction commerciale.
1993 : Louis Schweitzer visite l'usine.
1994 : Nouvelle organisation avec 4 lignes autonomes de production: ressorts de suspension et éléments porteurs, commandes de vitesse, fils et ressorts techniques, échange
standard. Assemblage éléments porteurs Mégane 1.
1995 : Plan sécurité ("zéro accident"). Grève (comme dans d'autres établissements de Renault) avec blocage de l'usine.
2000 : Rattachement de l'usine aux Fabrications Mécaniques. Externalisation des activités "Série" et recentrage sur l'Echange Standard. Choisy devient le Pôle Européen de
Rénovation des Organes Mécaniques (PEROM). Certification ISO 14001.
Recentrage sur l’Échange standard (2001-...)
2003 : Transfert de la rénovation des boites de vitesse depuis Cacia (Portugal).
2007 : Rénovation des pompes common rail.
2009 : Certification ISO 9001.
2010 : Rénovation des porte-injecteurs.
2012 : Rénovation des turbos.
2014 : L'usine
reçoit le trophée de "l'Economie Circulaire" par le ministère de l'Ecologie et du Développement durable.
2015 : L'usine, une « école de la deuxième chance » formant une cinquantaine de personnes sans diplôme.
2016 : Nouvelle inondation sans conséquence majeure. Rénovation des colonnes de direction.Journée Portes Ouvertes.
2017 : Rénovation d'organes de moteur électrique.

2019 : 70ème anniversaire. Journée Portes Ouvertes.
Produits fabriqués et dates
Activités diverses "Série" - ressorts, petites pièces mécaniques... - (1949-2000)
Échange standard  - Rénovation de moteurs, boite de vitesse et leurs organes - (1949- ...)
Autorails et matériel ferroviaire (1951-1963)
Production annuelle
2015: 25 370 moteurs et 15 932 BV mécanique en échange standard
2018: 29 350 moteurs et 34 660 BV mécanique en échange standard
Évolution des effectifs (1949-2018)
Les effectifs ont rapidement augmenté pour atteindre 1200 à 1300 personnes de la fin des années 1950 au début des années 1980 (pic à 1324 en 1976). Ils ont ensuite fortement décru pour revenir à un peu plus de 250 fin 2018.
Directeurs successifs
L'usine est un département de l'usine de Billancourt puis de l'UFMB jusqu'en 1976, année elle prend son indépendance.
Pierre LADREYT de 1949 à 1955

René PASCAL-MOUSSELARD de 1955 à 1964
André PAGEAUD : de 1964 à 1982 (depuis 1949, il était chef du service "Entretien" de l'usine et responsable des constructions et installations techniques)
?. SCHULD de 1982 à 1986
Georges PEROT
de 1986 à 1988
André ROCHE de 1988 à 1990
Jean-Claude CROUET de 1990 à 1994
Michel BOUTON de 1994 à 2000

Jean-Mary MILITON de 2000 à 2006

Bernard RUZ de 2007 à 2009

Mendi HAMMAD de 2009 à 2012

Pierre GILBERT de 2012 à 2014

Philippe LOISEL de 2014 à 2018
Philippe SOURGET de 2019 à ...
Bibliographie
- "Histoire de l'usine Renault de Choisy-le-Roi" - 2019 - par le service Communication de l'usine
Document rédigé en Janvier 2020