Espagne: Valladolid - Palencia - Séville


  Renault avait en Espagne une filiale commerciale depuis 1908, lorsqu’en 1951, un industriel espagnol, Manuel Jimenez-Alfaro signe avec Pierre Lefaucheux un accord de fabrication sous licence de la 4CV. Il crée la FASA et fait construire une usine d’assemblage à Valladolid.
  Les premières 4CV sortent en 1953.
  Renault prend le contrôle de cette société (qui devient FASA Renault) à partir de 1965, à l'occasion du démarrage de la production de la Dauphine, et la développe. Ainsi FASA-Renault construit une usine de carrosserie et une usine de moteurs à Valladolid et rachète l'usine de boite de vitesses de Séville. Démarrent ensuite une deuxième usine de montage à Valladolid en 1972, et une usine de carrosserie-montage à Palencia en 1978. L'usine de montage historique de 1953 sera fermée en 1990.
  A la suite de l'intégration de l'Espagne dans la communauté européenne en 1986, et l'ouverture du marché automobile espagnol qui s'ensuit, FASA-Renault deviendra pour Renault un pôle de fabrication majeur.

Création
La première usine de montage (Montage 1) est construite à Valladolid en 1952/ 53 et est inaugurée en 1953. Elle sera fermée en 1990.
A partir de 1965,  FASA Renault démarre une usine de moteurs et prépare une seconde usine de montage (démarrage en 1972 de Montage 2), rachète le fabricant de boites de vitesse ISA de Séville.
En 1975, FASA Renault construit une usine de carrosserie montage à Palencia. Celle-ci démarre en 1978.
Situation géographique
Les usines sont implantées à Valladolid (195 km de Madrid) et Palencia (45 km de Valladolid) en Castille-et-Leon, Séville en Andalousie.
Type de fabrication
Carrosserie et  Montage de voitures à Valladolid (2 usines : Montage 1, fermée en 1990, et Montage 2) et Palencia
Moteurs à Valladolid
Boites de vitesse à Séville
Grandes dates de l’usine
La genèse 1947 - 1956
·      
12 février 1951 : Signature à Paris d’un accord entre Pierre Lefaucheux, PDG de la RNUR et Manuel Jiménez-Alfaro y Alaminos qui s’engage à titre personnel à créer une société qui fabriquerait les Renault 4CV.
·        
8 mai 1951 : Dépôt du dossier à la direction régionale de l’industrie de Valladolid, bassin d’emploi favorable pour les industries mécaniques.
·        
18 octobre 1951 : Autorisation d’implanter l’usine à Valladolid est accordée par la Directeur Général de l’Industrie, moyennant un minimum de fabrication de composants en Espagne.
·        
29 décembre 1951 : Création de FASA, « Fabricaciones de Automoviles Sociedad Anonima ». Nicola Franco, frère ainé du dictateur en sera le président. La RNUR n’intervient pas dans la gestion de FASA. Mais, la commercialisation et l’après-vente des véhicules  sont l’exclusivité de la SAEAR, Société Anonyme Espagnole des Automobiles Renault, filiale de Renault créée en 1908.
·        
1953 : Les premières 4CV sortent de l’usine de Valladolid. Moteurs et boites de vitesse ne sont pas espagnols.
·        
1954 : Entrée dans le capital du groupe Fierro
·        
1955 : Entrée dans le capital du groupe Santander
.     1957 : Les effectifs sont de 1000 personnes. Lancement de la fabrication presque totalement espagnole de la Dauphine: moteurs fabriqués par la société Nueva Montana (Banco de Santander), les pièces de carrosserie (petites et moyennes) fabriquées par la société Cointra (Banco Iberico, famille Fierro), boîtes de vitesse fabriquées à Séville par ISA (dont FASA prendra 20%).
La longue marche de Renault en Espagne 1958 - 1972
.
     
1958 : le groupe Fierro prend le contrôle majoritaire de FASA. 

·      1
959 : FASA produit environ 8000 4CV par an. 1200 personnes.
·     
1960 : SAEAR devient RESA (Renault Espagne SA).
·     
1963 : FASA produit 25 000 Dauphines par an.
·      
A partir de 1964 : Le projet de fabrication de la R4 puis de la R8 nécessitent des investissements importants à Valladolid : nouvelle usine d’assemblage, usine d’emboutissage (filiale FACSA), usine de moteurs (filiale FAMESA). Capacité de production : 100 000 véhicules par an.
·     
1965 : Pierre Dreyfus décide d’acquérir 49,9% du capital de FASA et d’en prendre le contrôle (le groupe Fierro a 25%). FASA absorbe les actifs commerciaux de RESA (qui devient une holding de Renault), les filiales FACSA et FAMESA, rachète ISA (Séville). FASA devient FASA-Renault. Pierre Séméréna est administrateur délégué et s’entoure d’une dizaine de cadres Renault à la direction générale.
·     
A partir de 1965 : ouverture d’un bureau d’études local (qui développe la Renault 7, version tri corps de la Renault 5), développement de fabrications et achats croisés FASA/ RNUR, arrêt des Renault 8 et 10, démarrage de la Renault 12.
·      
1967 : Renault a 50% du capital de FASA Renault
·      
1970 : 98 000 véhicules.
Les années 1970: l'expansion
·         1972 : Inauguration de l’usine « Montage 2 » de Valladolid (de la génération de Sandouville). Projet de 3ème usine de montage à Palencia (à 45 km de Valladolid). 120 000 véhicules.
·        
1974 : Fin de l’ère Franco (il décède en novembre 1975). Mobilisation sociale : grèves, occupations d’usine, lockouts, licenciements. Apparition des syndicats.
·        
1975 : Les effectifs sont de 20 000 personnes. En octobre, incendie volontaire de « Montage 2 ». 10 morts. L’usine est arrêtée un mois. Le projet d’usine à Palencia est paralysé.
·        
1976 : Libéralisation des partis politiques et nouvelle loi électorale. Visite de Bernard Vernier-Palliez, le nouveau PDG, qui relance le projet Palencia.
·        
1977 : Renault prend 61,9% du capital de FASA.
·        
1978 : Palencia démarre la production des Renault 12.
.     1980 : 340 000 véhicules
A partir des années 1980; l'ouverture du marché espagnol et l'intégration à l'appareil industriel européen de Renault
·         A partir des années 1980 : mise en place des UET (Unités Elémentaires de Travail) et du Juste à temps, robotisation du montage, automatisation numérique de la mécanique. « Motores » est « usine cible ». Premières exportations (dont les « EspaFrance »)
·        
1985 : 220 000 véhicules
·        
1986 : Intégration de l’Espagne dans l’Union européenne. Disparition progressive des barrières douanières. Les usines espagnoles, qui produisent jusqu’ici pour le marché local, s’intègrent dans le dispositif industriel européen de Renault et vont exporter jusqu’à 85% de leur production.
·        
1987 : une nouvelle concurrence suite à l’ouverture du marché met en évidence des sureffectifs de l’ordre de 7000 personnes sur 20 000. Le plan de départ de 6000 personnes sur 5 ans, objet de négociations difficiles, est approuvé par référendum. L’effectif industriel sera ramené à environ 12 000.
·        
A partir de 1987 : fermeture de « Montage 1 », doublement des capacités à « Montage 2 »
·        
1993 : le nombre de véhicules produits par personne est passé de 20 en 1988 à 30
·        
1994 : La commercialisation est  prise en charge par une filiale RECSA (Renault Espagne Commercial SA) selon une structure homogène avec celle des autres pays européens.
·        
2000 : FASA Renault est rebaptisé Renault Espagne. 536 000 véhicules.  Avec un effectif industriel stabilisé autour de 10 000 personnes et une production en augmentation, le nombre de véhicules produits par personne passe à 50.
·        
2006 : Baisse durable de la production annuelle autour de 350 000/ 400 000 véhicules (en intégrant 50 à 70 000 Trafic 2 fabriqués à Nissan Barcelone).
·        
2009 : crise économique, chute des ventes, perte de compétitivité des usines. Accord de compétitivité avec les syndicats sur 4 ans (« Convenio »).
·        
2011 : Valladolid Motores produit 40% des moteurs de Renault et exporte 85% de sa production. Séville produit 30% des boîtes de vitesse de Renault. Décision de fabriquer à Valladolid la Twizy électrique.


Production annuelle
Véhicules
Jusqu’en 2011, les usines espagnoles de Valladolid (Montage 1 et 2) et Palencia auront fabriqué au total environ 14 millions de véhicules.
La production annuelle de véhicules a culminé a près de 550 000 unités au début des années 2000 pour revenir à 350 000 en 2010. La part de l'exportation pratiquement nulle en 1970 est très largement majoritaire aujourd’hui à plus de 80%.
(Source : Renault Histoire Numéro spécial «1908…plus de cent ans de Renault en Espagne » Décembre 2011)
Moteurs
En 2011, l'usine de moteurs de Valladolid avait fabriqué depuis les débuts environ 20 millions de moteurs.
(Source : Renault Histoire Numéro spécial «1908…plus de cent ans de Renault en Espagne » Décembre 2011)
Boites de vitesse

Jusqu'en 2011, la production de l'usine de Séville a cru très régulièrement jusqu'à près de 1 million de boites de vitesse par an, pour un total cumulé de près de 21 millions d'unités.
(Source : Renault Histoire Numéro spécial «1908…plus de cent ans de Renault en Espagne » Décembre 2011)
Produits fabriqués et dates (situation à fin 2010)
Valladolid (Montage 1 jusqu'en 1990 et Montage 2)
·     
4CV (1953)

·        
Dauphine (1957)
·        
Renault 4, Alpine (1963)
·        
Renault 8 (1965)
·        
Renault 6 (1969)
·        
Renault 12 (1970)
·        
Renault 5 (1972)
·        
Renault 7 « Siete » (1974)
·        
Renault 18 (1978)
·        
Renault 9/11 (1982/83)
·        
Super 5 (1984)
·        
Renault 19 (1989)
·        
Clio (1990)
·        
Express (1991)
·        
Twingo (1993)
·        
Clio 2 (1998)
·        
Modus (2004)
.      Clio 3 (2006)
Palencia
·        
Renault 12 et 18 (1978)
·        
Renault 14 (1980)
·        
Renault 9 et 11 (1982/83)
·        
Renault 21 (1986)
·        
Renault 19 (1989)
·        
Laguna (1993)
·        
Megane (1995)
·        
Megane 2 (2002)
·        
Megane 3 (2008)
Valladolid Motores
.     Moteur C (1965 à 1988)
.     Moteur E (1988 à 2000)
.     Moteur K7 (1995 à 2000)
.     Moteur K4 (1998 - ...)
.     Moteur K9 (2001 - ...)
.     Moteur H4J (2008 - ...)
Évolution des effectifs (1951 - 2013)
Les effectifs totaux ont dépassé les 22 000 à 23 000 au début des années 1980 pour diminuer très significativement à partir des années 1990. 15 000 en 1994. Environ 8 000 en 2010.
(Source : Renault Histoire Numéro spécial «1908…plus de cent ans de Renault en Espagne » Décembre 2011)
 
Directeurs successifs
Période FASA (1951- 1964)
.     Nicolas FRANCO (1951) Président, Manuel JIMENEZ-ALFARO  Administrateur délégué puis Eduardo Ruiz Marquis de HUIDOBRO (1956)
.     Nicolas FRANCO Président d'honneur (1958), José Luis RODRIGUEZ POMATA Président (1958), Arturo FIERRO DirecteurExécutif (1958)
Période FASA-Renault (1965 – 2002)

·       José Luis RODRIGUEZ POMATA Président, Pierre SEMERENA Administrateur délégué (1965)
·       
Manuel GUASCH Président (1979), Michel BOUGLER Administrateur délégué (1978)

·       
Manuel GUASCH Président, Denis BERGET Administrateur délégué (1984)

·       
Manuel GUASCH Président, Francis STAHL Administrateur délégué (1987)

·       
Manuel GUASCH Président, Juan Antonio MORAL (1992) Administrateur délégué

·      
Juan Antonio MORAL PDG (2002)

Période Renault Espagne (2002 - …)

·       
Juan Antonio FERNANDEZ DE SEVILLA PDG (2002)
·       
Jean-Pierre LAURENT PDG (2009)