France: Cléon


L'usine Renault de Cléon, née en 1958, est la plus importante usine de mécanique du Groupe Renault. Acteur central de l’Alliance Renault-Nissan, elle fabrique la plupart des moteurs et boites de vitesse qu’on retrouve sous le capot de ses voitures (marques Renault/ Renault Samsung Motors/ Dacia pour environ 75%, marques Nissan/ Infiniti, et également Suzuki et Opel). Le premier moteur né de l’Alliance Renault/ Nissan y est fabriqué depuis 2005.


Histoire du site en bref... 
Création
Accord avec les industriels et les pouvoirs publics le 22 mars 1956.
Démarrage en 1958. 
Situation géographique
L’usine est située dans le département de la Seine-Maritime, en bordure de Seine, non loin de Rouen. 
Elle s'étend sur 155 hectares dont 40 de bâtiments couverts.
Type de fabrication
Moteurs et Boites de vitesse (usinage, assemblage, essais).
Depuis 2013, fabrication des moteurs électriques.
Grandes dates de l’usine
1950-1958 - La gestation
 1950 à 1955 : plusieurs études d’architectes.
 1956 à 1958 : construction
1958-1968 - Les transferts
 1958 : Premier bâtiment pour la première activité industrielle de Cléon: fabrication des boites de vitesse destinées à la 4CV et à la Dauphine (en provenance de Billancourt). Première pièce le 2 septembre 1958.
 1960 : production de 1000 boites de vitesse par jour. Première extension de l’usine : bâtiment dédié aux moteurs.
 1961 : lancement de la fabrication du moteur C (Cléon-Fonte).
 1962 : 1 million de boites produites jusque-là. Cadence de 2500 par jour. 
 1964 - 1965 : démarrage de la fonderie aluminium pour le carter-cylindres du    moteur de la R16. La production du moteur R16 est transférée de Billancourt à Cléon. 
 Mai 68 : première grève de grande ampleur à l’usine. Elle marque fortement les  esprits du côté de la direction comme du côté des syndicats et des salariés: c’est la naissance d’une identité propre de Cléon dans le domaine militant.
1968-1984 – L’automatisation et la croissance
 Fin 1968 : Démarrage de la première boîte automatique (conçue avec GM)        équipant la R16 (la fabrication sera reprise par STA en 1977).
 1970 : Nouveau bâtiment boites/ moteurs. Cléon produit plus de 980 000 moteurs par an (moteur C = 82% de la production). Lancement de la fabrication d’une nouvelle boîte de vitesses avec un carter en fonte pour la R6, R5 et R4 : elle utilise l’une desplus grandes machines transfert de Cléon (cadence de 3500 carters/jour). Début de la production des carters cylindres (6 cylindres en V) qui équiperont la R30. 
 1971 : Premières boîtes de vitesses BH Association Peugeot-Renault (Peugeot 104).
 1973 : Incendie des ateliers de traitement thermique
 1976 : Boîtes de vitesses BH3 destinées aux Peugeot 104 et à la R14.
 1978 : Grève avec  occupation de l’usine et évacuation de l’usine par les CRS.
Affectation à Cléon de la fabrication du moteur F, tournant important dans l’histoire de l’usine. L’usine a 20 ans : elle a produit plus de 9 000 000 de moteurs et 16 000 000 de boîtes de vitesses, elle fournit 60% des moteurs montés sur les véhicules de la marque et la totalité des boîtes de vitesses (sauf les boîtes automatiques). 
• 1980 : premières lignes intégrées de fabrication avec le lancement de la boite JB.
 1982 : sortie du moteur F8M, premier moteur Diesel fabriqué à Cléon.
1984-1992 – Crises et réorganisations
 1984 : Chômage technique pour 4500 des 9000 salariés.
 1984 à 1989 : expérimentation de nouveaux schémas d’organisation du travail annonçant les UET.
 1985 : premières réductions d’effectifs
 1986 : dernier moteur alu, soit une production totale de 3 240 924 moteurs. Record de fabrication des boites avec environ 1 500 000 boites.
 1989 : sortie des premiers moteurs ENERGY sur la nouvelle ligne d’assemblage Renault Automation. Malgré le démarrage des sites espagnols et portugais, Cléon fournit plus de 50% des moteurs et plus de 60% des boites de vitesses de Renault.
 1991 : Durs conflits sociaux. Paralysie des usines « clientes » de carrosserie montage
1992- …  – Les performances
 1993 : l’  « usine à vivre » et l’amélioration de l’environnement de travail
 1995 : Dernier moteur C assemblé à Cléon. Depuis 1962, 14 512 288 moteurs C  ont été fabriqués à Cléon.
 1997 : Démarrage du moteur F9QT, premier moteur turbo diesel français à injection directe.
 1999 : vente de la fonderie à Teksid (Renault/ Fiat) … et rachat par Renault en 2008
 1999 à 2004 : Cléon réembauche massivement et renouvelle 50% de son effectif
 2000 : Développement des lignes flexibles BV.
 2005 : Après 13 000 000 d’exemplaires produits, transfert de la boîte JB à l’usine de Dacia en Roumanie pour équiper la Logan.
 2006 : 80 000 000 d’organes ont été produits depuis la création en 1958. Inauguration des nouveaux ateliers de fabrication du moteur de l’Alliance,               le M9. 
 2007 : 13 000 000ème moteur F. 3143 moteurs et 3375 boites produits par jour.
 2008 : Cinquantenaire de l’usine. La Journée Portes Ouvertes du 28 juin attire 15000 visiteurs et l’anniversaire est fêté au Zénith en présence de l’ensemble du personnel.
 2011 : Inauguration des lignes de fabrication du moteur ENERGY dCi 130 (R9M).

Évolution des effectifs (1958 - 2013)
Source : Freyssenet M., Effectifs des établissements du Groupe Renault en France et à l'étranger, par type d'activité, 1941-2013. Documents d'enquête, Édition numérique, freyssenet.com, 2010 et mises à jour. ISSN 7116 0941







Production
Moteurs (1962 - 2006)
(Source : Renault Cléon, 50 ans de fabrications mécaniques – Collectif – ETAI- 2008)

Boites de vitesses (1959 - 2006)

(Source : Renault Cléon, 50 ans de fabrications mécaniques – Collectif – ETAI- 2008)

Dernier pic de charge en
2002: 988 000 moteurs et 1 190 000 boites  

Moteurs et boites (2008 - 2015)

2008: 560 000 moteurs et 653 000 boites
2009: 310 000 moteurs et 508 000 boites
2010: 470 000 moteurs et 690 000 boites
2011: 575 000 moteurs et 721 000 boites
2013: 520 000 moteurs et 582 000 boites
2015: 695 000 moteurs, 22 000 moteurs électriques et 488 000 boites

Produits fabriqués et dates (situation à fin 2013)
L'activité actuelle se concentre autour de 5 familles de moteurs (parmi lesquels l'essence F4 et les diesel V9X et le R9M dont l'appellation commerciale est Energy dCi 130) et 2 familles de boîtes de vitesses (J et P).
Moteurs
Moteurs fabriqués dans le passé
• Moteur Cléon-Fonte (moteur C) : 1962 à 1995 (14 500 000 moteurs montés, fabrication transférée à Dacia jusqu’en 2004). Il a équipé nombre de modèles (R4, R5, R6, R8, R9/11, R12, R18, R21, Clio1, Estafette, Trafic1…)
• Moteur Cléon-Alu (moteur A) : 1966 à 1986 (3 241 000 moteurs). Il a équipé R16, R12, R15/R17, R18, Fuego, R20, Alpine A110 et A310…  
• Moteur Energy (moteur E) : 1988 à … Equipe R19, Clio 1, Clio 2, Mégane 1, Mégane Scénic 1…
• Moteur G : 1994 à … Equipe Laguna 1 et 2,Espace 3, Espace 4, Vel Satis, Master 2, Nissan Interstar, Opel Movano, Trafic 2, Nissan Primastar, Opel Vivaro…  
Moteurs en cours de production
• Moteur F : 1981 dans des versions Diesel et Essence. Equipe :  R9/11, Super 5, R21, R19, Clio 1, Volvo 340/ 360/ 440/ 460, Mégane 1/ 2, Laguna 2, Mégane 2, Scénic 2, Espace 3, Espace 4, Trafic 2, Master 2, Volvo S40, Volvo V40, Nissan Primera, …
• Moteur K : 1995. Equipe : Clio 2/ 3, Mégane 1/ 2/ 3, Scénic 1/ 2/ 3, Laguna 1/2/3, Modus, Dacia Logan et Sandero.  
• Moteur M : 2006. Moteur conçu dans le cadre de L’Alliance.
• Moteur Energy R : 2011. Moteur conçu dans le cadre de L’Alliance.
• Moteur V
Boîtes de vitesses
Boîtes de vitesses fabriquées par le passé
• Boîtes pour la 4CV et la Dauphine : 1958
• Boîte BH (Peugeot/ Renault) : 1971
• Boîte JB / JC : 1981 à 2005 (13 000 000 boites produites, fabrication transférée à Dacia)
Boîtes de vitesses en cours de production
 Boîte JH : 2000
 Boîte JR : 2000
• Boîte PK : 1991

Directeurs successifs
Henri BARAT : 1957
• Aimé JARDON : 1960
• Denis BERGET : 1964
• Guillaume LE CHATELIER : 1966
• Max RICHARD : 1969
• Roger CHARLIN : 1976    
• Philippe CHAUVEL : 1982
• André GUILMIN : 1984
Dominique JOMBART : 1986 
• André GUILMIN : 1988 (de retour)
• Michel AUROY : 1993
• Jacques PROST : 1997
• Jean-François BRON : 2002
• Philippe NOTTEZ : 2007
• Mendi AMMAD: 2012
• Paul CARVALHO: 2015 - ...