2009-12 : Renault Histoire - RENAULT vu par Yves Dubreil

Un petit dessin vaut mieux qu'un long discours ... 

Allez savoir pourquoi... on tolère d'un dessin des messages et des critiques qui seraient insupportables sous forme verbale. 
A cela, deux raisons : 
L'humour d'abord, qui en France comme ailleurs, habille la critique d'une élé­gance qui la rend d'autant plus incontournable qu'on a mis les rieurs de son côté. Attention cependant à ne pas confondre esprit et humour, ce dernier seulement faisant part à l'autocritique. 
La force des messages dont on est saturé toute la journée en tant qu' «homo internetus». Allez savoir pourquoi, quand quelqu'un «déconne» en réunion, il faut beaucoup de paroles, voire d'énervement pour le stopper, alors que brandir un carton jaune ou rouge le pétrifie ! Cette force du message par le «physique», le «sensible» s'applique aussi bien aux schémas «quick and dirty» qu'aux démons­trateurs sophistiqués et coûteux tels que notre toute dernière Scenic ZEV 1-12 à pile à combustible. 
J'ai commencé cette longue série de dessins plus ou moins humoristiques et signi­fiants par une micro BD relatant les relations difficiles entre le Produit et l'lngénie­rie de l'Epoque (déjà !). La Formule 1 et ses avatars m'ont beaucoup inspiré ensuite, mais sortis de leur contexte historique, ils ont perdu beaucoup de leur saveur. 

La sélection que Bernard Cheyrezy vous propose aujourd'hui (avec la participation de notre regretté camarade Christian Martin) est forcément limitée à ce que j'avais de publiable (!) et en stock, ce qui me permet de lancer un appel à ceux qui auraient d'autres dessins pour qu'ils m'en adressent une copie. 
Enfin, ayant aussi beaucoup utilisé des citations originales, je vous en ai joint un florilège. 
Bonne lecture 
Amicalement 
Yves Dubreil