2011-05 : Conférence de Pierre Jocou

Le 23 mai, devant plus de 150 invités de
l'association RENAULT HISTOIRE, Pierre Jocou est venu conter ses années 1987-1995 où il fut le Directeur de la Qualité de Renault.  

Avec sa verve et son franc parlé habituel, il nous a livré son 
« témoignage personnel », son « vécu intérieur » de cette période, qui a marqué profondément l’entreprise et où il fut l’homme incontournable. Ceci, grâce à l’appui indéfectible du Président RH Levy qui avait fait de la Qualité la priorité absolue de l’entreprise pour la sortir de la crise qu’elle traversait.

Six grandes parties rythment la conférence : 
1. Des débuts bien difficiles 
Les expériences Après-vente aux Caraïbes, Mexique, Suède, Grande-Bretagne, USA : des contextes variés mais partout les mêmes déficiences qualité produits et le constat de dégradations d’image et de confiance. 
2. Round d’observation (une fois nommé à la Direction de la Qualité) 
Le constat d’une séparation hermétique entre les « concepteurs » l’esprit tourné vers demain  et les « commerciaux » englués dans le peu glorieux quotidien.
« Dieu se rit des hommes qui déplorent les conséquences dont ils chérissent les causes. »
3. Changement de paradigme !!!  
Le Président R. H. Levy met la priorité absolue sur la qualité des produits.
4. We’re gonna put this dream in motion…
La DQ de l’époque mesure et commente les effets et non les causes.
Les moyens et les hommes ne sont pas en cause, c’est « Le » système de management qui ne fonctionne pas. Pierre Jocou s’appuie sur une équipe polyvalente pour développer et déployer un autre mode de fonctionnement : le management par la Qualité Totale tel que pratiqué par Toyota (TQM). Il s’agit, à chaque poste, de coller aux besoins de ses clients et d’éliminer tout le reste. C’est ainsi que sont dégagées les ressources de la mise en œuvre de la qualité.

5. Un conte moral
Une pluie d’initiatives partant souvent de la base. (UET, Etudes, Méthodes, Usines, Fournisseurs, Réseau,…). Un cercle vertueux se met en place.
Les premiers résultats positifs en Allemagne avec la Renault 19 ouvrent une période de restauration de l’image et des résultats.
Beaucoup se souviennent encore de cette publicité montrant Pierre Jocou de dos avec la légende : « Cet homme a le pouvoir de dire 
non » !
6. Conclusion
Ceci a été possible grâce à deux éléments essentiels :
• Un système de management simple et compris par tous.
• L’existence d’une finalité Qualité exprimée avec détermination par le Président et partagée par tous.  

Pierre Jocou émaille son discours d’anecdotes, de souvenirs personnels, des doutes qui l’ont traversé, des nuits blanches qu’il a passé,…tout ne fut pas facile…. 
Sa force de conviction et son dynamisme sont restés intacts.  

Lorsque le temps des questions arrive, comme en écho au propos de Pierre Jocou, plusieurs intervenants livrent  à leur tour leur vécu de cette période sur tel ou tel projet : F. Moustacchi, J-P Verollet, M. Jullien, J. Lacambre.
Puis à son tour, le Président R. H. Levy  se lève et raconte dans quelles conditions il est arrivé à la tête de Renault. Il explique qu’il a choisi Pierre Jocou, car c’est celui qui parlait avec « indignation » de la qualité de nos produits. Enfin, et non sans émotion, il évoque les premiers résultats positifs obtenus en Allemagne et en rend grâce à notre orateur.

C’est ainsi que se conclut cette conférence dense et passionnante sur une période clé de l’histoire de Renault.