2016-02 : Les 70 ans de la 4 CV

Brève histoire de la 4 CV
En 1940, Edmond Serre, directeur des Études, et Fernand Picard, son adjoint, proposent à Louis Renault (peu enthousiasmé) d’étudier une petite voiture légère et peu consommatrice. Ceci  dans une perspective de pénurie de matières premières et d’essence. Cela se fait dans la clandestinité.
À la sortie de la seconde guerre mondiale, la demande automobile est prometteuse bien qu’encore peu solvable, et l’équipement des constructeurs en machines-outils n’a pas encore été renouvelé. C’est dans ce contexte que Pierre Lefaucheux mise sur l’industrialisation à grande cadence de la 4 CV.  300 véhicules par jour dès 1949 : c’est une véritable rupture. Elle atteindra les 500 véhicules par jour en 1953, un record pour l’époque.
La 4CV (surnommée la "motte de beurre" à cause de sa couleur de lancement) sera vendue  à plus de 1 100 000 exemplaires de 1947 à 1961 dans de nombreux pays (y compris le Japon). C’est la première voiture française à atteindre ce chiffre. Elle a marqué le tournant de Renault vers les voitures populaires et fait de Renault le premier constructeur français.
Conception
Les études se déroulent de 1940 à 1947.
La voiture est présentée au Salon Automobile de 1946 et commercialisée au 1er juillet 1947.
Principales caractéristiques (véhicule initial)
Berline 4 portes.
Moteur : arrière ; essence ;  4 cylindres de 760 cm3 ; 17/21 ch
Boîte : manuelle 3 vitesses/  semi-automatique en option (à partir de 1956)
L = 3640 mm ; l = 1430 mm ; H = 1450 mm
Poids : 565 kg
Consommation : 5,7 l/100km
Vitesse maxi : 90 à 100 km/h
Innovations
Les machines transfert inventées par Pierre Bézier
La cadence de production à 300 véhicules par jour, véritable rupture
La boite semi-automatique sans embrayage (FERLEC)


Principaux lieux de production
  • France : Billancourt à partir de 1947, Flins de 1952 à 1956
  • Afrique du Sud
  • Australie : Sydney à partir de 1951
  • Belgique : Haren à partir de 1948
  • Eire : Dublin
  • Espagne : Valladolid à partir de 1953 (FASA)
  • Japon : à Hino (banlieue de Tokyo) par Hino sous licence de 1953 à 1957 (env. 15000 véhicules) puis une « jumelle » sous marque Hino  jusqu’en 1963 (environ 35000 véhicules)
Pays de commercialisation
  • Europe : Allemagne, Autriche, Belgique, Espagne, France, Italie, Pays-Bas, Portugal, Royaume-Uni, Suisse
  • Amériques : Argentine, Canada, États-Unis, Mexique
  • Reste du monde : Australie, Japon, Zambie
Dates Clés
  • 1940 : Premières réflexions sur un véhicule compact, léger et consommant peu.
  • 1942 : Premier prototype.
  • 1943 : Louis Renault arrête les études.
  • 1944 : Décès de Louis Renault. À la fin de l’année, Pierre Lefaucheux, administrateur provisoire, les fait reprendre.
  • 1946 : Première étude de marché. Le véhicule sera fabriqué à 300 véhicules par jour. Présentation au salon de l’Automobile.
  • 1947 : Début de fabrication en série et commercialisation. Renault devient le premier constructeur français.
  • 1949 : la cadence de 300 véhicules par jour est atteinte
  • 1950 : 100 000ème 4CV
  • 1953 : la cadence atteint 500 véhicules par jour.
  • 1954 : 500 000ème 4CV
  • 1961 : la dernière 4 CV sort de chaine
Production annuelle