Librairie‎ > ‎

Renault, le culte du défi


Renault, le culte du défi

Alain FREREJEAN

Prix 24,00 € + Envoi 6 €
De la voiturette à essence de la rue Lepic au véhicule tout électrique, Renault ne cesse de rebondir.
Mais en étant nationalisée puis à nouveau privatisée, en se muant en entreprise franco-japonaise ouverte sur la Russie, elle a brouillé son image. Il est temps de lui rendre ses racines. D'évoquer les innovations, les compétitions sportives, les luttes, les fêtes, les progrès. Le destin tragique d'hommes d'exception, mais aussi la vie de générations au travail dans le bruit et la poussière de la forge, de la fonderie, de la chaîne.
Sans dissimuler les erreurs, ce récit pose les problèmes. Il montre comment Louis Renault a imposé son tank et ses avions malgré les " tacticons ", les " technicons ", les " chieurs d'encre ". Comment Pierre Lefaucheux et Georges Besse ont mobilisé les énergies du haut en bas de l'échelle, Raymond Lévy redressé la qualité, et Louis Schweitzer réorienté Renault vers le Brésil, le Japon, la Corée et l'Europe de l'Est.
Auteur :

Après une vie professionnelle bien remplie, Alain FREREJEAN a entamé sur le tard une carrière d’écrivain. Licencié en histoire et descendant de grands entrepreneurs, il a alors tout naturellement consacré sa plume à l’histoire de l’industrie. À part une incursion dans la biographie politique, il aime les sagas, par exemple celle des maîtres de forge, des chemins de fer, des Peugeot. Ce qu’il affectionne particulièrement, ce sont les inventeurs auxquels il a déjà consacré deux livres “Terre d’inventeurs” en 2000 et “de Gutenberg à Bill Gates”. Rien d’étonnant donc à ce qu’il ait été de nouveau tenté par le personnage de Louis Renault auquel il avait déjà consacré un chapitre de “Terre d’inventeurs”. Le duel homérique de l’industriel de Billancourt avec André Citroën lui avait également inspiré un ouvrage malheureusement retiré de librairie à peine paru sur plainte de M. Wolgensinger dont il avait utilisé des écrits sans prendre la précaution d’en préciser l’origine.