Le séminaire‎ > ‎2014-2015‎ > ‎

Elke de RIJCKE

Mercredi 22 avril 2015 • 18h30 à 21h • UNamur (61 rue de Bruxelles) • Local L31 (3ième étage)

« Poésie et Neurosciences. Émerveillement, plasticité et ravissement »

Dans le cadre de ses nouvelles recherches poétologiques, Elke de Rijcke explorera les croisements et transferts possibles entre la poésie et les neurosciences. Elle examinera à ce propos comment les enseignements récents en neurosciences (neurologie, neurobiologie et neuropsychiatrie) peuvent trouver une résonance et un modus en matière de poésie. Les écrits de la romancière et essayiste américaine Siri Hüstvedt (Vivre, Penser, Regarder, Actes Sud, 2013, et La Femme qui tremble. Une histoire de mes nerfs, Actes Sud, 2010) et ceux de Catherine Malabou, philosophie française (Catherine Malabou and Adrian Johnsonston, Auto-affection and Emotional Life : Philosophy, Psychoanalysis and Neurobiology, Columbia University Press, 2013, et Catherine Malabou, Changer de différence : Le féminin et la question philosophique, Galilée, 2009) fonctionneront comme point de départ dans cet exercice de pensée et de sensibilité. Un des enjeux de cette réflexion est d’ouvrir la poésie à des champs de la connaissance scientifique contemporaine qui touchent en même temps des questions de l’écriture.


Elke de Rijcke

est née en 1965 et vit à Bruxelles. Elle est Docteur ès Lettres de la Katholieke Universiteit Leuven et enseigne la littérature contemporaine, les actualités culturelles et l’esthétique à l’École Supérieure des Arts Saint-Luc et l’École de Recherche Graphique à Bruxelles. Elle a animé plusieurs séminaires sur les arts et la littérature et fait partie du comité de rédaction de la revue L'Etrangère. Dans le domaine de la poésie, elle a publié troubles. 120 précisions. expériences (Tarabuste Ed., 2005), gouttes! lacets, pieds presque proliférants   sous soleil de poche (Le Cormier, 2005), Västerås. DARK PASSAGE. Journal d’une désémancipation (Le Cormier, 2012) et Quarantaine (Tarabuste Ed., 2014), qui forment un cycle de réflexions sur le désir. Elle a écrit par ailleurs plusieurs essais sur la poésie, dont récemment L’Expérience poétique dans l’œuvre d’André du Bouchet (La Lettre Volée, Coll. Essais sur l’art, 2013) et publiera bientôt également une traduction vers le français du poète hollandais Kees Ouwens, Du perdant & de la source lumineuse (1997), suivi de Lire Kees Ouwens (La Lettre volée, prévu en 2015).


Comments