Le séminaire‎ > ‎2012-2013‎ > ‎

Delphine BERTRAND

Jeudi 14 mars 2013 • 18h30 à 21h • à UNamur - 61 rue de Bruxelles 5000 Namur, local L 25 (2ième étage) Faculté philo. et lettres

La médiation théâtrale en centre d’enfermement, quels appuis, quelles logiques repérables, quelles modalités de présence à soi et à l’autre…


Dans le cadre d’une recherche doctorale, Delphine Bertrand a organisé et animé, une année durant, un atelier d’improvisation théâtrale au pavillon Claudel du C.H.P. Le Chêne aux Haies (patientes internées sous tutelle d’une commission de défense sociale ou placée en détention préventive par décision du juge d’instruction).

Ce projet de recherche, toujours en cours, s’articule autour des points d’ancrage offerts par l’atelier et le cadre particulier qui le sous-tend. En outre, ce projet vise à investiguer les modalités de présence et les possibles traitements de la jouissance que peut ou non permettre le recours à la médiation théâtrale en centre d’enfermement. Enfin, le féminin, ou plutôt les féminins, aux prises avec ce même enfermement, seront également au cœur de la réflexion proposée ce 14 mars.

 

Delphine Bertrand

est psychologue clinicienne (ULB) et comédienne (Conservatoire Royal de Mons).
Elle travaille à l’Institut Jules Bordet (Bruxelles) tant en clinique qu’en recherche.
Elle mène, en outre, une thèse du doctorat sur la question de la médiation théâtrale en centre d’enfermement.
Cette recherche doctorale est dirigée par Messieurs Fouchet et Lefèbvre et accompagnée par M. Adam.

Ċ
Antoine Masson,
24 févr. 2013, 03:02
Comments