Réalisations‎ > ‎

Techniques à explorer

Techniques à explorer

Frottis

Proposez aux enfants de partir à la chasse aux textures avec un grand papier et des craies de cires dénudées placées à l’horizontale. Vous pouvez débuter en leur proposant des textures à imprimer à partir de pièces de tapisserie ondulées, de filets, de tissus, etc., que vous placez sur la table.

Une fois qu’ils auront exploré les objets proposés, suggérez-leur de partir à la chasse aux textures et de trouver de nouvelles textures à décalquer.

Drôles d'impressions

Recouvrez la table avec un très grand papier. Donnez aux enfants plusieurs choix d’étampes, des contours de jeux de styromousse, des formes de styromousse, ou tout autre type d’étampes. Les enfants peuvent appliquer la peinture avec un rouleau, un pinceau ou en trempant l’étampe dans une assiette de styromousse contenant de la peinture. Il est également intéressant d'utiliser des encres pour faire une activité d’impression. Les enfants découvriront comment reproduire plusieurs fois la même image et comment s’estompe graduellement la couleur lorsqu’on fait une réimpression. On peut aussi utiliser des rouleaux de cartons pour appliquer une pression uniforme sur les étampes. Pour être plus créatives, utilisez des blocs de polystyrène et demandez aux enfants de sculpter avec un crayon les formes qu’ils veulent imprimer.

 

Faire du papier avec du carton

Donnez des boîtes de cartons ou des papiers aux enfants et invitez-les à les déchirer en petits morceaux. Récoltez les morceaux dans un bac et demandez aux enfants d'y verser de l'eau tiède et un peu de savon et de bien mélanger avec les mains, vous obtiendrez une pâte. Vous pouvez ajouter à la pâte des fleurs séchées, des feuilles, ou des fils de couleurs pour ajouter des motifs dans votre papier. Déposez la pâte sur la table et étendez-la ensuite avec un rouleau à pâte. Ensuite, faites sécher les feuilles que vous obtiendrez sur un grillage, ce dernier permettra une aération et donnera un relief au papier.

Les pas collants

Nous avons de grands morceaux de papier autocollant à l’ÉcoBrico. Pour faire une activité qui stimule les sensations, collez plusieurs papiers côté collant vers le haut et fixez-le avec du ruban adhésif, sur le sol.

Invitez les enfants à se mettre pieds nus et à marcher sur cette passerelle collante. Après avoir exploré la sensation, explorez le résultat lorsqu’on marche avec des souliers, on peut laisser sa trace. Vous pouvez faire la même activité sur la table et avec les mains, ensuite les enfants peuvent coller toutes sortes de choses sur leurs papiers autocollants.

Peinture sur tuile

Utilisez de la peinture à doigts ou de la gouache pour permettre aux enfants de faire un tableau sur tuile. L’avantage lorsqu’on

peint sur tuile c’est que l’on peut ajouter ou retirer de la peinture jusqu'à ce qu’on soit satisfait du résultat. Lorsque l’enfant décide qu’il a terminé, il laisse sécher son œuvre et la vernis avec un vernis comme du « Mode Podge » par exemple. L’enfant peut ensuite fabriquer un cadre avec de l’argile, de la pâte à sel, des bouchons de liège, du carton, du grillage métallique (cage à poules) recouvert de papier mâché, du tissu rembourré, ou quoi que ce soit qui donne du volume au cadre. On peut aussi coller l’œuvre sur une tuile plus grande avec une colle forte pour donner un effet d’encadrement. Quel joli cadeau fabriqué par les enfants.

Forêt de sapins

Sur un grand morceau de polystyrène, on plante des aiguilles à tricoter, en faisant des cônes avec les cartons qu’on place sur l’aiguille à tricoter on obtient un joli sapin.

Chaque enfant à son sapin dans la forêt, on peut continuer à s’amuser longtemps en ajoutant des éléments à la forêt : des bonhommes de neige, des lutins, des rennes des maisonnettes…

Pâte à sel et pâte à modeler 

**Recettes de pâte à sel, pâte à modeler et de gouey disponibles à l'ÉcoBrico. Du Borax est en vente à l'ÉcoBrico pour réaliser la recette de Gouey.**

Ajouter des éléments

Les enfants peuvent faire toute sorte d’ajouts : des chandelles de fête pour faire un gâteau, des pâtes alimentaires, des coquillages, des boutons, des céramiques, des pierres, des rubans, etc.

Des outils spéciaux

Il est aussi intéressant d’utiliser des outils (ressorts, boudins, bâtons de popsicle, formes de plexiglas) pour sculpter, marquer, travailler la pâte à modeler de diverses façons. Certains objets font des moules ou des emporte-pièce inusités: bobines de fil, roulette de plastique, bouteilles de plastique, bouchons, etc.

Les enfants plus avancés feront des représentations qui signifient quelque chose pour eux. On peut cuire leur réalisation et les inviter à faire des ajouts après la cuisson, des vêtements, des décorations…

Laisser sa trace

Avec les débutants, on peut simplement les aider à imprimer leur main ou leur pied dans la pâte et à en décorer le pourtour en faisant des ajouts, en pinçant la pâte, en poinçonnant avec un outil, ou encore en imprimant des textures (tissus, tapisseries, quadrillages, sous-tapis, filets, carton ondulé, jute, etc.). Ensuite, on peut faire cuire le résultat et remettre aux parents ce souvenir impérissable de l’époque où leur enfant avait de si petits pieds.

Chacun sa place

Il peut être facilitant de fournir à chaque enfant une surface de jeux. Les cartons noirs délimitent bien l’espace et font ressortir la couleur de la pâte à modeler. Lors d’une activité de pâte à modeler, les enfants peuvent choisir de participer ou pas à l’activité. L’enfant qui s’intéresse à l’activité a la possibilité de venir s’asseoir et d’obtenir un carton et une boule de pâte, cela clarifie sa participation et l’aide à établir le début et la fin de son activité. Le fait que chaque enfant ait son espace de travail aide aussi les enfants à savoir quelle pâte leur appartient et évite beaucoup de conflits de possession.

Des décors inspirants

Les enfants pourront aussi être très inspirés par des feuilles de tapisserie ayant différents motifs. Elles fournissent des fonds variés : décor de jungle, de bois, de pierres, de fleurs, de bateaux, de déserts, de montagne… Les enfants pourront choisir le tapis de modelage sur lequel ils veulent travailler et ainsi faire exploser leur imagination pour créer ce que leur inspirera leur tapis : modeler des animaux, des dinosaures, des chevaliers, des fleurs, des bonshommes à mettre en scène et à faire parler…

Des cadres bien personnalisés

Lors des rencontres de groupe avec vos agentes, vous avez échangé des idées sur ce que vous aimez faire avec la pâte à sel. Une RSG a proposé de faire un cadre en pâte à sel décoré par l’enfant pour mettre une image favorite de l’enfant ou une photo de l’enfant en train de faire son jeu préféré. Superbe !

De la matière au produit finit

Une autre RSG nous a expliqué comment elle fait des perles en pâte à sel avec les enfants. D’abord, lis fabriquent en groupe la pâte à sel, les enfants mesurent et mélangent les ingrédients. Puis ils s’exercent à faire de petites boules qu’ils percent ensuite avec un bâton. Après avoir fait cuire les perles, ils les peignent en choisissant les couleurs de peinture. Lorsque la peinture est sèche, ils enfilent les perles afin d’en faire de jolis colliers. Chapeau à cette activité qui a les vertus non seulement de toucher à plusieurs domaines d’activités (sciences, manipulation, expression plastique, enfilage), mais qui en plus est un projet à long terme qui implique les enfants dans plusieurs étapes de la réalisation du projet et dans la fabrication du matériel de jeux !

Ça sent bon !

Une autre RSG suggérait d’ajouter à la pâte à sel des arômes artificiels de fruits, d’amandes ou de rose. Dans cette activité chaque enfant peut modeler et parfumer la pâte à sel en s’inspirant du fruit qu’il préfère. Le goût de la pâte à sel est si désagréable que même ceux qui s’aventureraient à la goûter seraient vite découragés.

Ajouter de la couleur

D’autres RSG ont proposé leurs méthodes de coloration de la pâte à sel ; colorant alimentaire, Kool Aid (punch aux fruits en poudre), cacao, café, gouache. Tous les moyens sont bons pour obtenir une variété de couleurs et d’odeurs avec la pâte à sel, que ce soit lors de la préparation, après le séchage ou pendant la cuisson.


Un jeu emballant

Fournissez aux enfants des boîtes de différentes formes et grandeurs et des papiers variés ainsi que beaucoup de papier collant. L’activité consiste à emballer de faux cadeaux. Les enfants emballent eux-mêmes de faux cadeaux, ils plient, enroulent, collent, replient et ajoutent des papiers, jusqu’à ce que tous les contenants soient emballés. C’est un exercice à la fois drôle et qui développe la coordination et la motricité fine. Quand les parents arrivent, les enfants peuvent leur donner leurs faux cadeaux pour leur faire une blague.

Comments