Chaudière bois

Chaudières bois ou biomasse: 
 
                -Chaudière bois buche
                -Chaudière granulés
                -Chaudière plaquette
                
 
   
 
 
 
 
 Nous travaillons essentiellement avec le fabricant SILENE
 
 
    • Qu'est-ce que la valorisation de la Biomasse ?

La valorisation de la biomasse est l'exploitation de l'ensemble des végétaux d'origine agricole ou forestière de la planète.
Cette valorisation est croissante, du fait :

  1. de la multiplication et du renforcement, à l'échelle mondiale, des réglementations et des normes sanitaires et environnementales ;
  2. de la sensibilité de plus en plus forte des citoyens au respect et à la préservation de l'environnement.

L'utilisation de ces ressources renouvelables que sont les végétaux permet en effet :

  • de diversifier les sources d'approvisionnement en matériaux, en bases chimiques et en énergies ;
  • de réduire les émissions de polluants (gaz à effet de serre notamment)
  • de préserver les ressources fossiles épuisables (pétrole, gaz naturel...)
  • d'accompagner les politiques publiques touchant à l'emploi, à l'aménagement du territoire, à la diversification de l'agriculture, au retraitement des déchets...

La valorisation de la biomasse s'inscrit donc pleinement dans une démarche de développement durable.

 

    • La biomasse : des ressources renouvelables...
L'un des atouts de la biomasse végétale est d'être renouvelable : il n'y a pas de risque de pénurie à plus ou moins long terme, comme c'est le cas pour les énergies fossiles (charbon, pétrole…) L'accroissement biologique du bois, par exemple, est de 81 millions de m3 par an !
 
 

Contexte et enjeux

Le bois-énergie est la première énergie renouvelable en France. Suite aux réflexions du Grenelle de l’environnement, des objectifs ambitieux ont été fixés à l’horizon 2020 pour les énergies renouvelables. Ces objectifs ont été déclinés par type d’énergie avec une forte contribution de la biomasse.
 
Secteur
Situation 2006 (ktep)
Objectif 2012 (ktep)
Objectifs 2020 (ktep)
Chauffage domestique
7400
(5,75 millions de logements)
7400
(7,3 millions de logements)
7400
(9 millions de logements)
Collectif / tertiaire
200
600 (+ 400)
2000 (+ 1800)
Industrie
1200
1900 (+ 700)
3200 (+2000)
Cogénération (chaleur)
0
540 (+ 540)
2400 (+ 2400)
Source : rapport COMOP ENR n°10 du Grenelle de l’environnement
    
La mise en place d’un "Fonds chaleur renouvelable", doté d’un milliard d’euros pour la période 2009 - 2011 est mis en oeuvre pour développer très fortement, à partir de sources renouvelables comme le bois, la géothermie, le solaire… la production de chaleur dans le tertiaire, l’industrie, l’agriculture, les collectivités et l’habitat collectif. La gestion de ce fonds est confiée à l’ADEME. L’ADEME encourage également aux côtés de nombreux partenaires le développement du chauffage domestique, collectif et industriels au bois via le programme Biomasse-Energie 2007-2010. 
  • Des atouts majeurs pour l'avenir

Le bois est une source d'énergie renouvelable qui se substitue aux énergies fossiles (pétrole, gaz, charbon) dont les ressources sont limitées. Son utilisation a des impacts positifs sur : 

  1. L'environnement : le bois-énergie contribue à la lutte contre le réchauffement climatique puisqu'à la différence des énergies fossiles, le gaz carbonique (CO2) dégagé par la combustion est réabsorbé par la forêt pour la photosynthèse. Il constitue aussi un excellent moyen de valoriser les sous-produits et déchets de la filière bois. Il participe aussi à la gestion rationnelle et à l'entretien de nos forêts, donc notamment à la qualité des paysages et à la diminution du risque d'incendie, ainsi qu'au maintien des équilibres hydrauliques et climatiques.
  2. L'emploi : la récolte, la transformation et l'utilisation du bois-énergie sont de puissants facteurs de développement de l'emploi, notamment dans les zones rurales. La filière bois-énergie représente ainsi l'équivalent de 60 000 emplois en France.
  3. L'économie : L'utilisation du bois permet de réduire les importations de ressources fossiles et donc d'améliorer la balance des paiements. C'est un combustible compétitif dans de très nombreux cas. Autre avantage, son prix n'est pas soumis aux fluctuations des cours internationaux des monnaies et des carburants.
  • Une énergie verte

    L'utilisation de 4m3 de bois-énergie permet d'économiser 1 tep et d'éviter en moyenne en France :

    • l'émission de 2,5 tonnes de dioxyde de carbone (CO2) dans l'atmosphère (secteur collectif résidentiel)
    • l'émission de 1,5 tonnes de dioxyde de carbone (CO2) dans l'atmosphère (secteur résidentiel)

    Tep = tonne équivalent pétrole