Pissenlit dent de lion

Taraxacum fasciatum Dahlst.             Syn : T. dens-leonis auct.                      ASTÉRACÉES

 

Nom français : pissenlit dent de lion  Nom occitan : lo crochet

Du Grec ou de l’arabe  tharakhchakon : qui désigne une chicorée       du latin fasci- = en faisceau  


C
aractères biologiques :

Plante vivace de (5-40cm) de haut.

Floraison : Mars-Novembre (voire toute l’année).

 

Caractères diagnostiques :

Genre très complexe. On considère que pour la seule flore française,  il existe plus de mille taxons différents. Nous traiterons le sujet en décrivant notre plante comme une espèce collective.

Plante munie d’une forte racine pivotante.

Pédoncule floral portant un capitule unique.

Feuilles toutes disposées en rosette. Le limbe est plus ou moins divisé en segments triangulaires.

Involucre des bractées florales, entières ou denticulées, les extérieures souvent étalées ou recourbées.

Fleurs jaunes, toutes ligulées.

Propriétés apicoles :https://sites.google.com/site/botanique24/plantes-melliferes/pissenlit-dent-de-lion/dent%20de%20lion.jpg

Très bonnes qualités nectarifères, et égalementbonne plante pollinifère. La production de nectar est particulièrement importante en début de matinée chez cette plante.

Le miel de pissenlit a la couleur de la fleur, il est épais, visqueux, et cristallise rapidement et grossièrement.

Il est apprécié des amateurs de miels doux.

Ses principaux constituants sont le lévulose  (plus de 50%) puis le glucose (40% environ).

Il peut se récolter dans les zones présentant de grandes prairies. Un hectare pourrait fournir 200 kg de miel.

Écologie :

Espèce héliophile, s’accommodant de sols assez frais, neutres à légèrement acides.

Habitat :

Prairies fraîches, plus ou moins humides, bénéficiant cependant d’un bon ensoleillement.

Clairières, bois clairs, chemins, jardins.

Répartition :

Espèce eurasiatique, très commune jusqu’à 2000 m.

Très commune en Dordogne, dans les prairies, en particulier dans les plaines alluviales.

Plus rare sur le causse.

Culture :

Facile à semer, mais cette plante est plutôt considérée comme une espèce parasite des prairies et les pelouses, où elle concurrence le développement des graminées.       

Comments