Le Mélilot blanc

Melilotus albus Medik.    Nom français : Mélilot blanc   Nom occitan : lo tribolet                    FABACÉES

 

Du Grec puis du latin  melilotos : mel = miel  lotos = Lotier  (autre Fabacée mellifère)  du latin albus = blanc

Caractères diagnostiques :

Tige dressée, ligneuse à la base.

Feuilles trifoliées, à folioles oblongues, dentées de (10-20mm).

Stipules des feuilles de la mi-hauteur entières ou finement denticulées.

Fleurs blanches de (4-5 mm), inodores, disposées en grappes très allongées et serrées, beaucoup plus longues que la feuille à partir de laquelle elles se développent.

Gousses mûres habituellement noirâtres de (4-6mm) de long par (2-2,5 mm) de large, glabres, à faces ridées-réticulées, contenant (1-2) graines arrondies.

 

Propriétés apicoles :

Plante mellifère. Les glandes nectarifères se trouvent au fond de la corolle, et lorsque le nectar est très abondant, il peut occuper tout le fond de la fleur. Un hectare de Mélilot blanc produirait  600 Kg de miel. Celui-ci a donné lieu à des avis contradictoires quant à sa valeur ; peut-être parce que la plante contient de la coumarine qui a des propriétés analgésiques, mais aussi stupéfiantes.

Le Mélilot produit également un peu de pollen.

Écologie :

Espèce à assez large amplitude. Peut se rencontrer sur sols sablonneux à légèrement calcaires.

Habitat :

Haies, friches, terrains vagues, champs, bord de chemins, fossés, bord des rivières.

Répartition :

Espèce eurasiatique.

Présent sur l’ensemble du territoire français.

Assez commun en Dordogne, avec une répartition assez uniforme. Le plus fréquent des 3 Mélilots présents dans le département.

Culture :

Plante facile à semer, au printemps, en pleine terre, après avoir fait tremper les graines durant une journée. On peut également réaliser des semis à l’automne                   Caractères biologiques :

Plante bisannuelle de (0,80-2m) de haut.

 

 

 

clé de détermination des Mélilots de Dordogne :

 

1a, Fls blanches (4-5mm) en grappes inodores. Gousse 4mm, glabre, obtuse au sommet, noire à maturité, à faces réticulées. Plante (0,8-2m). Bord de chemins, talus, décombres, terrains vagues. Euras.

M.albus Medik.                                  

1b, Fls jaunes (4-7mm). Gousse glabre ou velue. Fls odorantes.                     2

 

2a, Gousse pubescente, devenant noire, de (4-6mm). Aile égalant la carène. Plante de (60-150cm). Prairies humides, bord de cours d’eau, sur sols argilo-calc. Euras.

M. altissimus Thuill.

2b, Gousse glabre, jaunâtre à maturité, de 3mm, pendante. Aile > à la carène. Plante de (40-80cm). Cultures, bord chemins, talus, terrains vagues. Euras.

M. officinalis Lam. 

 

.
Comments