Fracture du condyle mandibulaire

Les fractures du condyle mandibulaire sont fréquentes. Elles sont soit isolées, soit associées à une ou d'autres fracture(s) de la mandibule.
 
Leur traitement dépendra de leur répercussion et de l'âge du blessé.
 
Certaines fractures seront traitées de manière fonctionnelle, sans opération, par des exercices de mobilisation et le suivi en consultation 
 
Parfois, l'opération vous sera conseillée.
 
Pourquoi opérer?
    Lorsqu'une fracture du condyle mandibulaire est déplacée, cela entraine une déformation de la mandibule qui conduit à la perte de l'articulé dentaire: les dents ne se touchent plus comme avant. Il faut alors restaurer l'anatomie en opérant afin que l'articulation puisse reprendre sa fonction normale.
    La décision sera prise et vous sera expliquée par votre chirurgien en fonction de plusieurs critères:
    - Le trouble objectif de l'articulé dentaire à l'examen clinique
     - L'aspect de la fracture au bilan d'imagerie (scanner du massif facial)
 
Comment?
    L'intervention se déroulera sous anesthésie générale, dans la semaine suivant la fracture.
     En fonction de la position du trait de fracture sur la région du condyle mandibulaire, on distingue les fractures hautes et les fractures basses.

     Les fractures hautes: elles correspondent aux fractures de la tête du condyle mandibulaire et aux fractures du col mandibulaire dans son premier centimètre sous la tête du condyle.
    Si l'indication opératoire est retenue, elles seront abordées au travers d'une incision pré auriculaire étendue dans la patte de cheveux. Une fois la réduction obtenue, les fragments seront solidarisés par des vis ou une plaque et des vis suivant les cas. Certains de ces matériels spécifiquement utilisés dans cette chirurgie ont été développé ici à Strasbourg, au sein du service dans lequel travaillait le Dr BARRIERE.

    Les fractures basses: elles correspondent aux fractures du ramus mandibulaire et de la base du condyle mandibulaire. Si l'indication opératoire est retenue, elles seront abordées au travers d'une incision située sous le rebord inférieur de la mandibule, au voisinage de l'angle de la mandibule. Cette voie d'abord traverse le muscle masséter. La fracture réduite sera fixée par une plaque et des vis. La voie d'abord sera ensuite refermée plan par plan, laissant une cicatrice dissimulée soit par la page de cheveux, soit par le relief de la mandibule.
     Incision pré auriculaire pour les fractures hautes                                                                        Incision sous angulo-mandibulaire pour les fractures basses

Suites habituelles: 
    
    L'oedème est présent quelques jours. La douleur est modérée, bien contrôlée par les antalgiques classiques.

Dès le lendemain de l'intervention, avant votre sortie, des exercices de mobilisation douce vous seront expliqués afin de débuter votre rééducation.
Lorsqu'une fracture touche comme ici une articulation, celle ci s'accompagne d'un traumatisme de l'articulation elle même. Il faudra donc lentement la remettre en mouvement afin de lui redonner sa liberté de mouvement.
Cette auto-kinésithérapie sera contrôlée par des consultations hebdomadaires jusqu'à récupération satisfaisante.
Il faut compter entre 4 et 6 semaines après l'intervention pour récupérer une mobilité normale.
L'alimentation sera liquide 3 semaines puis mixée 3 semaines avant d'être normalisée.
Le matériel d'ostéosynthèse sera laissé en place.



Complications:

    L'hématome est possible après cette chirurgie et justifie votre surveillance à la clinique la première nuit. Dans de très rares cas, il est possible d'avoir à effectuer une évacuation de cet hématome par une nouvelle intervention.

    La voie d'abord pré-auriculaire passe au dessus des branches du nerf facial. Une parésie est donc possible dans les jours qui suivent. Cette parésie traduit la contusion du nerf lors de l'opération. Elle est réversible en quelques jours ou semaines suivant les cas. Elle se traduit par une mimique moins bien réalisée du côté touché. Exceptionnellement, une paralysie définitive peut être observée.

    
    Fiche modifiée le 02/10/2015