Bilans annuels‎ > ‎

Bilan annuel 2015

Voici notre rapport annuel à l’attention du conseil de ville de la municipalité d’Austin dans le cadre de notre demande de la subvention 2015. 

1.    Étude sur les fossés du bassin versant. 
Nous savons tous que l’érosion provenant des propriétés riveraines ne représente qu’une faible proportion de l’érosion totale qui remplit nos lacs.  Les petits affluents et les fossés qui les alimentent sont les principaux convoyeurs de ces substances.
Nous vous avons présenté à la fin 2015 au CCE d’Eastman une demande de subvention de l’ordre de 5,000$ + taxes (demande à être fractionnée 80/20 entre  Eastman/Austin) pour dresser un portrait professionnel de la configuration des fossés et des correctifs que vous pourrez y à apporter. 
Sous peu, nous vous transmettrons la portion que nous désirons voir subventionner par Austin selon la procédure que vous avez instaurée. Nous sommes convaincus que vous jugerez prioritaire la réalisation de cette étude.  Nous sommes à votre disposition pour encadrer dans la limite de nos compétences la réalisation de cette étude et initier, le temps venu, avec les deux associations membres de l’APELOR, soit l’Association récréative d’Orford-sur-le-Lac et le Comité des citoyens du Lac Orford des actions bénévoles pour améliorer l’état de nos fossés.  Nous avons attendu que le projet soit retenu par Eastman principal bailleur de fonds, avant de nous adresser à  vous.  Selon nos dernières informations, le CCE a retenu notre projet et l’a soumis au conseil municipal.

Priorité 2016   No. 1  Réalisation de l’inventaire des fossés du réseau routier du bassin versant du lac Orford.    

 

2.    Tests de la qualité de l’eau.  Nous avons procédé aux tests d’eau, principalement les tests sur la présence de coliformes fécaux et avons mesuré le taux de phosphore.  Nous concluons encore cette année que la qualité de l'eau du lac Orford demeure très bonne et propice à la baignade sans crainte et restrictions dans tous les points du lac. Nous notons toutefois de légères fluctuations de taux de coliformes dans certains sites que nous lions à la température et à la pluviosité (ou sa rareté).  Nous devrons obtenir des mesures répétées pour tirer des conclusions plus solides et nous obtiendrons un avis expert avant de nous alarmer. 


Les premiers tests (juillet) sont très bons, ceux de septembre aussi à quelques exceptions près. Les données des tests 2015 sont ci-jointes comme convenu.  Vous constatez que nous avons ajouté aux huit (8) traditionnels trois nouveaux sites de suivi de la qualité de l’eau : Le premier dans la partie marécageuse du déversoir (sud-ouest du lac), le deuxième dans l’enclave McRobie et le dernier dans l’enclave Ruisseau – Orford-sur-le-Lac.  Nous avons constaté à notre surprise que les prélèvements en juillet étaient étonnement bons.  En septembre, cela s’est maintenu dans les deux premiers sites alors que dans le 3e site, Ruisseau Orford-sur-le-Lac, il y a eu en fin d’été des résultats très élevés (110) en coliformes fécaux, résultats inexpliqués que nous discutons avec l’association récréative d’Orford-sur-le-Lac.  Cela nécessitera un suivi plus serré en 2016.

Priorité 2016  No 2.  Poursuivre en 2016 l’analyse de l’eau du lac Orford selon la méthode convenue. 

3.    Protection du lac.  Pose, entretien et retrait des bouées.  Nous avons posé, enlevé et entretenu les bouées et panneaux de signalisation qui rappellent la vitesse aux conducteurs d’embarcation à moteur sur le lac Orford comme à chaque année.  Ainsi nous achetons bon an mal an le matériel requis, car nous voyons notre matériel flottant vieillir.

Cette année, nous avons remplacé le lettrage et la signalisation apposée sur les bouées, une dépense importante.     

Priorité  2016  No. 3   Nous continuons d’installer et de désinstaller les bouées. 

Nous réclamons toujours que l’on reconnaisse dans le plan d’urbanisme et éventuellement dans le SAD de la MRC, le lac Orford comme un réservoir d’eau potable et de le doter d’un statut de bien collectif à protéger. Nous ne comprenons pas les hésitations à clarifier cette question compte tenu de votre engagement à notre endroit.

4.    Suivi serré des installations septiques. Notre collaboration vous est acquise.

Priorité 2016   No. 4.  Poursuivre le travail de repérage et de correction des installations déficientes avec la collaboration de la municipalité. 

5.    Voie ferrée et réclamation des municipalités de l’information sur les substances transportées sur la voie ferrée. 

Après la tragédie de Lac Mégantic, la nouvelle compagnie ferroviaire qui opère la voie ferrée a repris le transport de marchandises incluant du pétrole (en tout cas nous voyons les fameux wagons citernes noirs).
Nous appuierons toutes les demandes faires par Austin, Eastman, Magog et/ou la MRC pour obtenir en temps réel l’information sur les substances transportées sur rail et puisque nous sommes directement concernés, et comme vous, nous désirerons être bien informés. 

Si une catastrophe environnementale devait se produire dans notre bassin versant, notre lac serait gravement atteint et votre capacité à limiter les dégâts et à corriger les effets d’un déversement nous semble très limitée.  Que faire d’autre ?

Priorité 2016  No. 5  Nous désirons que les deux municipalités d’Austin et d’Eastman, la MRC avec l’APELOR et  l’ARPELA s’assurent de l’efficacité de leurs mécanismes de communication avec la nouvelle compagnie autour de leur utilisation de la voie ferrée.  Nous savons que vous avez des procédures en matière d’urgence environnementale. Elles doivent être révisées annuellement et bonifiées au besoin.

6.    Barrage refait.  Nous avons malgré des retards, constaté la qualité des travaux réalisés.  Il reste quelques éléments à la mécanique du barrage à corriger selon Mme Rioux. 

Nous avons convenu en comité avec l’administration des niveaux du lac à maintenir et en été et en hiver.  On nous a assuré d’un mécanisme de suivi avec l’administration municipale si des problèmes survenaient. 

Le niveau du lac durant tout l’été nous a semblé beaucoup plus stable considérant la nouvelle capacité d’évacuation du nouveau barrage.  Une forte crue entraîne une hausse du niveau de l’eau de 3 à 4 pouces ou de 8 à 10 centimètres, mais le barrage permet en 2 à 3 jours de ramener le niveau du lac à la hauteur ciblée.

Priorité 2016 No 6.  Le suivi des niveaux du lac Orford paramétrés par le barrage et sa gestion.  
Maintenir la communication et les échanges d’information avec les autorités municipales.
 

Comme vous le voyez, mesdames et messieurs membres du conseil et de l’administration municipale, membres du CCE, nous continuons de poser des gestes pour protéger notre bassin versant. Conformément aux orientations prises par Eastman, nous avons fait bon usage de la subvention de 600.00$ de 2015 et réclamons la subvention 2016 au montant de 600.00$ ou de tout montant dédié à cet effet si le montant est modifié. 

 

Encore une fois, nous vous remercions de votre support et demeurons à votre disposition pour répondre à vos questions. Sachez que le montant alloué sert toute la communauté multiplié par 2 ou par 3 par l’effet du bénévolat.  Avec l'engagement acquis de la municipalité d'Eastman et d’Austin, nous allons poursuivre notre mission. 

 

Nous souhaitons qu’avec votre leadership, les municipalités se concertent pour encadrer a) le développement domiciliaire, b) la configuration du réseau des fossés, c) que les règles environnementales soient respectées et d) que la sanction des délinquants soient exemplaires, si délinquants il y a.  Le lac Orford ne s’en porte que mieux. 

 

Nos remerciements à votre personnel. 

Au nom de tous les membres de l'APELOR.

Jean Pouliot

Président de l’APELOR pour l’exécutif de l’APELOR

Eastman, Décembre 2015

Comments