Bilans annuels‎ > ‎

Bilan annuel 2009

Nous vous présentons par la présente le rapport annuel de l’Apelor dans son suivi de l’environnement du lac Orford.  Nous avons ajouté les éléments qui font l’objet de notre plan d’action pour l’année qui débute.    


Rapport d’activités 2009 et plan d’action 2010.  Voici en résumé les activités que nous avons menées à bien cette année et que nous désirons initier prochainement. 

 

  1. Nous avons procédé à la mise en œuvre de deux des recommandations du Rapport SAGE, soit l’inventaire des propriétés riveraines en regard de la nouvelle réglementation sur la renaturalisation / revégétalisation des bandes riveraines.  Nous avons transmis les données propres aux municipalités et il nous reste à convenir de la manière d’agir maintenant avec cette information.  Nous vous signalons que le projet pilote fait tache d’huile (expression ± adéquate pour parler de protection de l’eau).  Les municipalités d’Eastman et d’Austin ont trouvé les relevés concluant et ils constituent de bons outils pour appliquer leur règlement.  Voilà un projet à effet multiplicateur.  Les riverains ont bien reçu la copie qui leur était destinée et cela a généré de bons échanges constructifs. 

    1.a  Il nous restera en 2010 à trouver le support incitatif et le coaching personnalisé pour inciter les uns et les autres à passer de l’intention à l’acte.

  2. Nous avons procédé aux tests d’eau, tests sur la présence de coliformes fécaux.  Nous concluons que la qualité de l'eau du lac Orford demeure très bonne et propice à la baignade sans crainte et restrictions dans tous les points du lac.  Nous notons même une amélioration, mais avant de nous en réjouir, attendons quelques années.  À cause des fortes pluies et du développement immobilier important qui se fait dans le secteur Eastman du bassin versant, nous demeurons préoccupés par la progression des deltas de sédiment et les charges de phosphore qui en résultent. 

    Les données des tests annuels des 8 dernières années se retrouvent sur notre site Internet à l’adresse suivante : https://sites.google.com/site/apelorlacorford/

    2.a  Nous désirons en 2010 faire le repérage exact des deltas.

    2.b  Aussi avec Eastman, l’Apelor et les autres associations de protection de lac avons articulé une nouvelle réglementation sur le contrôle de l’érosion, réglementation que aimerions vous présenter à Austin, car nous la croyons plus musclée et efficace que celle qui a cours actuellement.

  3. Nous sommes à finaliser suite à une étude du RAPPEL, un protocole de mesure de la salinité de l’eau de notre lac. 

    3.a  Avec le Ministère des Transports, les municipalités d’Austin et d’Eastman, nous désirerons convenir d’un protocole permettant un juste suivi du taux de salinité de notre lac en 2010 et lancer cette activité.

  4. Nous avons entretenu les bouées qui le demandaient.  Ainsi nous achetons bon an mal an le matériel requis et nous avons installé et désinstallé ces bouées qui rappellent la vitesse aux conducteurs d’embarcation à moteur sur le lac Orford.  Pendant cette saison, il y a eu un incident dans une zone règlementée du lac, section Eastman, et avons impliqué la Sûreté du Québec.

    4.a  Nous avons fait des demandes répétées à Eastman pour que l’on reconnaisse dans le SAD (schéma d’aménagement de la MRC) le lac Orford comme un réservoir d’eau potable et un statut de bien collectif protégé.
    Nous ferons en 2010 les démarches pour conférer au lac Orford un statut justifiant une haute protection.

  5. Nous avons aussi poursuivi le suivi de l'état des installations septiques tout autour du lac tant dans le territoire d'Eastman que d'Austin avec les inspecteurs des deux municipalités concernées.  Nous constatons que plusieurs propriétaires ont mis aux normes leurs installations septiques.  La santé de notre lac doit inciter toujours à la plus grande prudence à ce chapitre et à demeurer très rigoureux. 

    5.a  Nous voudrons en 2010 faire un suivi spécifique de la qualité des installations avec l’administration d’Austin, via le CCE.

  6. Nous signalons la remise sur pied du CCE à Austin et nous y participons par l’intermédiaire de Mme Bergeron, membre de notre exécutif.  Nous croyons fermement en cette structure et investirons le temps requis pour y faire de belles réalisations.

  7. Nous avons obtenu un second rapport du RAPPEL sur l’impact de dormants de chemin de fer créosotés.  Année après année, de nouveaux dormants tout noirs de créosote sont installés.  Nous désirons que les deux municipalités avec l’Apelor et possible l’ARPELA fassent la mesure des traces de créosote dans nos lacs.  Nous tenons à votre disposition des articles scientifiques à cet effet et le RAPPEL nous a aidé à documenter le sujet.  Voir sur notre site. Il existe des solutions de  rechange, des dormants en produit synthétique stable et des dormants en béton que l’on voit partout en Europe.  Nous aimerions devenir un projet pilote pour une approche plus sensible du MMAR et du Ministère des Transports à la réalité de nos lacs et du fait que ce sont des réservoirs d’eau potable.

    7.a  Nous désirons en 2010 constituer avec nos partenaires un groupe de travail qui saura sensibiliser les autorités à des actions préventives afin de limiter l’épanchement de créosote, substance hautement nocive, dans notre réservoir d’eau potable. 

  8. Demeure le problème des castors qui obstruent régulièrement les tuyaux d’écoulement des eaux qui passent sous la voie ferrée pour aboutir dans le lac Orford.  Les solutions apportées sont incomplètes parce qu’il n’y a pas l’installation de conduits d’écoulement de l’eau qui savent tromper la vigilance du castor si bien installé (cage Morency).

    8.a  C’est là une autre action que vous voudrons initier.

  9. Nous sommes de plus très préoccupés par l’augmentation des bernaches sur les rives de notre lac.  Il y a 5 ans, il n’y en avait pas.  Cette année, nous avons recensé plus de 20 de ces volatiles. La population de canard nous semble stable.  Les riverains ne semblent plus les nourrir sauf exception. Vous savez que les bernaches sont de grands producteurs d’excréments, donc de la hausse de coliformes fécaux.  Il y a eu des problèmes de dermatite du baigneur à Orford-sur-le-Lac.  Nous n’avons pas le droit de les chasser. 

    9.a  Il nous faudra dès le printemps prochain,  avoir convenu avec les municipalités d’Eastman et d’Austin des actions à caractère préventif afin de limiter leur installation sur notre territoire et leur prolifération.  Si vous avez des suggestions à nous faire, vous êtes les bienvenus.

  10. Nous avons demandé avec insistance que la municipalité d’Eastman remplace le barrage qui contrôle l’écoulement des eaux du lac Orford.  Son étanchéité fait problème et en août nous avons connu une dangereuse baisse du niveau de l’eau.  Il nous est dit que c’est chose planifiée et qu’une demande de subvention sera faite pour en financer la réalisation. Nous allons poursuivre notre suivi.

  11. Avec la collaboration de Danielle Bergeron, nous avons mis sur pied le site Internet de l’Apelor.  Nous vous invitons à le consulter et n’hésitez pas à nous écrire si requis.

Comme vous le voyez, mesdames et messieurs membres de l’Apelor que nous avons mené à bien ce que nous avions annoncé, et nous vous demandons de renouveler votre appui à l’Apelor pour 2010.  Cela peut prendre la forme d’une implication dans un dossier de votre intérêt, la recommandation d’un nouveau membre cotisant, l’achat de biens et services offerts par l’Apelor  (cartes, brochures).


Si vous désirez consulter le bilan de diverses dépenses de votre association, n’hésitez pas à en faire la demande.  Madeleine Saint-Jean est notre trésorière.

Encore une fois, nous vous remercions de votre encouragement et demeurons à votre disposition pour répondre à vos questions. Avec votre engagement, celui des municipalités d'Eastman et d’Austin, nous allons poursuivre notre mission. 

Nos meilleurs vœux pour l’année 2010.  Pour un lac toujours beau, propre et accueillant. 

 

Au nom de l’exécutif de l'Apelor, Danielle Bergeron, Madeleine Saint-Jean, Carol Boivin, Marcel Lacroix, Gaston Longval, Ron McRobie, Jean Pouliot

Jean Pouliot

Président de l’Apelor

Comments