Bilans annuels‎ > ‎

Bilan annuel 2010

Rapport d’activités 2010 et plan d’action 2011. Voici en résumé les activités que nous avons menées à bien en 2010 et celles que nous souhaitons poursuivre et initier en 2011. 

 

Végétalisation de la 112 en bordure du lac. Nous avons reçu une bonne subvention d’Eastman pour végétaliser la portion « eastmanoise » de l’accotement de la 112 le long du lac Orford, entre le belvédère et la prochaine grande courbe en direction d’Eastman. Plus de 20 bénévoles se sont réunis pour planter plus de 270 plants de 2 gallons. Le taux de survie des plants semblait très bon à l’automne dernier. Ces actions permettent de retenir des sédiments et du phosphore provenant de la route. Nous allons faire un suivi au printemps pour identifier les plants les plus résistants sur ce site peu hospitalier. 

 

Plan d’action 2011 — Nous avons la garantie de l’implication d’Austin pour faire la même chose dans la portion «austinoise» de l’accotement de la 112. Nous mobiliserons autant de bénévoles que l’an passé, sinon plus. Nous réunirons plants et matériaux pour procéder à la plantation à l’été 2011. Tant du côté d’Eastman que du côté d’Austin, il faudra s’assurer d’un arrosage régulier des plants tout l’été.

 

Revégétalisation de la bande riveraine des particuliers. Les riverains ont reçu d’APELOR la copie de l’évaluation de l’état de leur berge, une fiche personnalisée qui leur était destinée. Cette évaluation a été produite par le RAPPEL à l’été 2009. Plusieurs riverains ont posé sans délai (2010) les gestes qui s’imposaient pour renaturaliser/revégatiliser leur bande riveraine. Par ailleurs, nous n’avons pu progresser comme souhaité. Le départ de l’inspecteur d’Eastman en environnement nous a retardés.     

 

Plan d’action 2011 —  Nous allons fournir à Eastman du coaching personnalisé pour inciter les riverains à revégétaliser leur berge. Il faudra aussi se coordonner avec Austin.     
 

Tests d’eau. Nous avons procédé aux tests d’eau, principalement les tests sur la présence de coliformes fécaux. Nous avons aussi mesuré le taux de phosphore. En conclusion, la qualité de l'eau du lac Orford demeure très bonne et propice à la baignade sans aucune restriction dans tous les points du lac. L’eau pour plusieurs particuliers est considérée comme potable.
 
Les résultats des tests d’eau sur plusieurs années indiquent une amélioration, probablement due aux efforts et aux suivis réguliers pour corriger les installations des fosses septiques non conformes. Toutefois,  avant de nous en réjouir, mieux vaut attendre encore quelques années.
 
À cause des fortes pluies et du développement immobilier important qui se font dans le secteur Eastman du bassin versant du lac Orford, nous demeurons préoccupés par la progression des deltas de sédiments à certaines embouchures de ruisseaux et des charges de phosphore qui sont charriées. Avec l’aide du RAPPEL en 2010, nous avons fait un repérage de l’avancement de deux deltas dans le lac Orford avec repères GPS. Ces deltas sont dans la zone du lac sise dans la municipalité d’Eastman. Nous transmettrons les résultats sous peu.

 

Plan d’action 2011 – Nous procéderons à deux séries de tests d’eau habituels (coliformes fécaux et phosphore). Nous croyons que le suivi rigoureux de la mise aux normes des installations septiques doit se poursuivre du côté d’Eastman. Il s’impose tout autour du lac et nous devrons faire le point avec Austin à cet effet. 

 

Suite aux résultats de l’avancement des deux deltas de sédiments dans le lac, nous continuerons à mesurer la progression des sédiments en 2011.

   

Salinité de l’eau du lac. Nous avons coopéré avec le MTQ et demandé à Québec et à Ottawa une subvention pour mesurer la salinité de l’eau de notre lac. Nous avons été avisés que le projet n’avait pas été accepté.

 

Plan d’action 2011 — Nous devrons repenser aux nouvelles actions à poser en ce sens.



Dormants de chemin de fer créosotés. Nous n’avons pas œuvré, ni progressé en 2010 dans le dossier sur l’impact de dormants de chemin de fer créosotés installés tout le long de la rive nord du lac. Nous continuons toujours à être préoccupés par l’installation, année après année, de nouveaux dormants tout noirs de créosote. Le lac Orford est un réservoir d’eau potable.


Plan d’action 2011- Nous inciterons les deux municipalités d’Austin et d’Eastman avec l’APELOR et possiblement l’ARPELA à prendre une mesure des traces de créosote dans nos lacs dans les portions exposées. Nous souhaitons faire l’objet d’un projet pilote pour une action avec la compagnie MMAR (voie ferrée) et le Ministère des Transports (Fédéral). 

 

 

Bernaches. Nous sommes toujours préoccupés par la présence en progression de bernaches sur les rives de notre lac. Il y a 5 ans, il n’y en avait pas. En 2010,  nous avons cherché à décourager ces volatiles en période de nidification. Cela semble avoir partiellement fonctionné puisque nous avons vu au plus fort de l’été, 9 bernaches sur le lac versus plus de 20 l’année précédente. La population de canard nous semble stable.


Plan d’action 2011 — Eastman installera des affiches incitant les citoyens à ne pas nourrir les oiseaux aquatiques. Peut-être pourrait-il y avoir concertation entre Austin et Eastman ?

 

 

Bouées indicatives de la vitesse des embarcations à moteur. Nous avons posé, enlevé et entretenu les bouées qui rappellent la vitesse aux conducteurs d’embarcation à moteur sur le lac Orford comme chaque année. Nous continuons de réclamer de nos municipalités à chaque année que l’on reconnaisse dans le SAD le lac Orford comme un réservoir d’eau potable et de le doter d’un statut de bien collectif à protéger.


Plan d’action 2011 — Nous continuons à réclamer que, dans les démarches de planification stratégique des deux municipalités, ce statut soit privilégié et accordé au lac Orford, un statut justifiant la plus haute protection.


 

Au nom de tous les membres de l'Apelor 

 

Jean Pouliot

Président de l’Apelor

Comments